Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 25.1882

Page: 105
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1882_1/0117
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
COLLECTIONS DE M. SPITZER

LES IVOIRES

L’on sait trop de quel intérêt sont les ivoires
pour l’étude de l’art depuis la fin du monde
antique jusqu’aux commencements du monde mo-
derne, et ceux réunis par M. Spitzer forment un
ensemble trop nombreux en même temps que trop
important pour que nous nous attardions à des
redites. Nous aurons déjà trop à faire que d’en ana-
lyser les principaux.

Ainsi le premier qui se présente et dont la re-
production est donnée ici (page 107), soulève un
problème iconographique compliqué d’une ques-
tion de style.

Quelle est cette jeune femme debout sous la
coupole du Sigma, dont les courtines relevées ont
glissé sur leurs tringles d’argent, qui, dans toute
la pompe des ornements impériaux, doit s’offrir à
l’adoration des courtisans groupés dans le tri-
conque, autour de la Thiale mystérieuse toujours
remplie d’amandes et de pistaches?

La broderie de l’orfroi de son manteau aidera peut-être à le dire.

XXV. — 2e PÉ1UOOE. '1 4
loading ...