L' art: revue hebdomadaire illustrée — 10.1884 (Teil 1)

Page: 199
DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1884_1/0233
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
MÉMOIRE DES MODÉI

.ES DE BRONZE, ETC.

199

visage jeune et d'un contour fin, par le regard un peu
étonné de ses grands yeux noirs et limpides, par ce teint
doré, ces sourcils épais, par cette chevelure courte et frisée
qui rappelle la coiffure communément appelée « à la Titus »,
par tout cet ensemble à la fois affiné et sauvage où Ton
reconnaît les races égyptienne, grecque et romaine.

On est frappé ensuite de l'aspect de cette peinture trans-
parente et profonde, d'un faire large et aisé, de cette atmos-
phère propre du tableau qui semble répandre comme une
onde autour de cette tête. Et c'est une facture toute spé-
ciale : tantôt longues traînées, comme si la couleur était
sortie d'un'pinceau inépuisable ; tantôt hachures en creux
venant sans sécheresse rompre une indication trop définie,
envelopper la forme et le modelé.

A la qualité transparente des tons, nous reconnaissons
la cire. Aux sillons qui creusent la peinture (sillons dont
nous avons pu prendre des moulages en plâtre malgré le

vernis'i et qui semblent avoir eu une tendance à se com-
bler par le refroidissement de la matière en fusion, nous
reconnaissons le cestrum. Il y a de plus des traînées
comme celles que ferait une brosse plate, mais trop lon-
gues pour être dues à cette cause. Ce serait bien plutôt
l'effet du passage d'un instrument plat comme un ciseau à
dents ou comme l'ébauchoir de cette forme (outils que les
sculpteurs appellent l'un et l'autre indifféremment gradine),
ou bien d'une sorte do spatule sur le plat de laquelle on au-
rait fait au moyen d'une pointe des relèvements de métal
comme dans les râpes dont on se sert pour finir le marbre :
toutes ces précautions afin de pouvoir conduire la cire
sans mettre à nu le panneau. Rappelons-nous d'ailleurs
que la feuille de bétoinc est dentelée et que l'instrument
du peintre ne se conforme ainsi que mieux à son étymo-
logie.

Henry Crûs et Charles Henry.

MÉMOIRE

MODELES DE BRONZE, CIZELURE ET DORURE DE PORCELAINES

Faites pour le service de Madame la Ducliesse de Ma^arin
sous les ordres et dessins de Monsieur Bélanger premier architecte de Monseigneur le Comte d'Artois

par Gouthiere ciseleur doreur du Roy en 1-81.

fsuite)i :

22,483 1. » Report. Report. . . 27,933 1. i5

EXÉCUTION DES BRAS A 4 BRANCHES A PAVOT

Pour avoir fait toute la cizelure d'une paire, chaque fleur bien finie, toutes très variées
et exécutées d'après les cires; toutes les branches bien riflées et les feuilles bien finies bien
variées des entrelas de branches d'olivier sur les carquois, les carquois très riches doublés en
bleu, les bas ornés de feuilles de graines, les hauts, une moulure a gaudron et dard au dessous
des entrebas et un bandeau orné de perles avec des anses; le dessus est couronné de flèches
avec des plumes; le tout a été fait d'après les cires et conforme au modèle cy dessus, en avoir

Ces deux articles fait toutes les moulures et ragréures estimé la somme de 3,240 1. cy............. 3,240 »

sonl reportes avec Pour en avoir fait toutes les dorures au mat et mis les fonds des brandons au bleu estimé

l'article siirnt. la somme de 3;ooo 1. cy........ ....... , . . . ;...........) 3,000 »

5,365 » Pour 21 4 de fonte, à 4 1...............................j 85 »

EXÉCUTION D'UN PIÉDESTAL DU COTÉ DU JARDIN

Pour avoir fait une forte moulure a ove pour le dessous de la tablette faisant le cintre avec
les cotés en retour formant arrière corps; cette moulure a été bien finie; tous les ornemens en
sont séparés pour la facilité de bien finir toutes les parties lisses, 23 oves unis, huit avec des
feuilles d'ornemens servant d'onglet; chaque fleuron est également raporté dans la gorge 6 p.

8 p. de perles également raportées, cette moulure porte de tour en y comprenant les côtés 6 ps

9 ps sur 2 ps 1/2 de dévelopement.

Plus pour la frize au dessous a3 fleurons d'ornement avec des graines et des spirales unies
et graines dont 2 sont en onglet rentrant et 2 saillant; ils portent chacun 2 p. d'écartement sur
2 ps 3/4 de hauteur, 3i milieux en palmette portent chacun 2pr 1/2 de hauteur sur 1 p1' 1/2 de
largeur.

Plus G p» 8 pcs de moulure unie faisant l'estragale au dessous des fleurons et formant tous
les contours du pied; elle porte de dévélopement un p1' 1/2.

Plus pour 2 quadres des panneaux de côté huit pieds 8 p1' de moulures a rayes de cœur
portant 3/4 de pouces de dévélopement dans le milieu de chaque panneau, un arabesque cora-

27,8481. >' A reporter. A reporter. . . 34,258 1. i5

1. Voir l'Art, 9e année, tome IV, page 180, et to« année, tome pages 38 et i5o.
loading ...