L' art: revue hebdomadaire illustrée — 10.1884 (Teil 1)

Seite: 187
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1884_1/0217
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
La Fontaine de

Charles-Quint, près de l'ancienne porte
Dessin de Heins, d'après Paul Vitzthumb.

de H a l , a Bruxelles.

PAUL VITZTHUMB

'ai connu, il y a vingt-cinq ou trente ans, dans un des faubourgs de
Bruxelles, une vieille clame dont le mari exerçait la profession d'hor-
ticulteur, et chez qui Ton allait s'approvisionner de fleurs les jours de
noces et de fêtes mondaines ; on la disait la fille du maréchal Masséna.

Cette dame possédait deux albums de dessins et d'aquarelles que
lui avait légués un de ses locataires, nommé Paul Vitzthumb, timba-
lier au théâtre royal de la Monnaie.

Pendant un demi-siècle, de 1780 à i83o, ce brave homme avait
consacré ses loisirs à recueillir tout ce qu'il y avait d'intéressant dans
Lettre tirée d'un alphabet du xvn« siède. sa ville natale en fait de sites et de monuments, disparus depuis dans

les orages des révolutions et les transformations de la cité. Il avait
connu les ruines du palais des ducs de Bourgogne et de Charles-Quint, dévoré en 1731 par un
formidable incendie ; il avait vu l'ancien hôtel de Nassau, habité au xvie siècle par Guillaume le
Taciturne et démoli par le prince Charles de Lorraine pour faire place au nouveau palais de
la Cour qui est aujourd'hui le Musée. Il avait connu Bruxelles entouré d'une ceinture de remparts,
avec les sept portes historiques dont chacune était une forteresse féodale ; les innombrables
couvents érigés sous le règne d'Albert et d'Isabelle, détruits en partie lors du bombardement
de i6q5 par le maréchal de Villeroi et reconstruits quand la ville se releva de ses cendres; il
avait assisté à la création du Parc, à la construction du magnifique quartier de la rue Royale
par Zinner, Guimard et Montoyer, et bien longtemps après, sous le règne de Guillaume 1er, à
1 érection de la colonnade du palais actuel du Roi, à la fondation du jardin botanique avec ses
serres monumentales, comme autrefois à la démolition de l'église de Saint-Géry, dans la petite
île de la Senne, qui fut le berceau de la capitale. De tout cet ensemble de vénérables édifices et
de constructions nouvelles, rien n'avait échappé à son œil investigateur, à son crayon habile;
et ce précieux recueil de croquis, d'une valeur inestimable pour les archéologues, était venu
échouer entre les mains d'une bourgeoise illettrée, qui le conservait comme un souvenir sans en
connaître le prix.
loading ...