L' art: revue hebdomadaire illustrée — 11.1885 (Teil 1)

Page: 241
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1885_1/0276
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Frise tirée de l'ouvrage intitulé : « Tapisseries du Roi »,
représentant les quatre Éléments et les quatre Saisons. MDCCXX.

LE CHATEAU DE CHANTILLY'

(fin)

vant la Révolution de 1848, alors qu'il commandait l'armée française
en Afrique, le duc d'Aumale avait déjà formé le projet de reconstruire
Chantilly. Après de rudes campagnes, le jeune capitaine, comme
l'avaient fait ses ancêtres, serait venu se reposer dans son domaine,
restitué, et où il aurait fait revivre le souvenir de ses illustres
prédécesseurs. Nous trouvons la preuve de cette préméditation,
dès 1845, clans le livre que M. Cousin a consacré à M mu de Longue-
ville, au chapitre sur le grand Condé. A cette époque le jeune
prince avait fait étudier divers projets de restauration et exécuter
quelques travaux d'appropriation dans le châtelet, la seule partie
restée intacte. Une galerie en bois, construite sur les dessins de M. Duban (qui a attaché son
nom aux belles restaurations du vieux Louvre et du château de Blois), mit en communication les
deux ailes du bâtiment de Jean Bullant ; cette galerie, visible sur le plan de l'édifice actuel que
nous publions ici, masque la partie basse de l'élégante décoration de la façade. On sait comment
la Révolution de 1848 vint paralyser la volonté du prince à l'égard de Chantilly; trente années
devaient s'écouler avant qu'il lui fût donné de reprendre son projet. Depuis 1848 jusqu'à 1875,
le château resta inhabité, sauf pendant la période où le châtelet fut loué à l'ambassadeur
d'Angleterre auprès de Napoléon III, Lord Cowley, dont les réceptions, à l'époque du derby
français, ont laissé un agréable souvenir dans la société parisienne.

Rendu à son pays, le duc appela à lui un architecte sorti de l'école française de Rome,
M. Henri Daumet, et lui confia la tâche de reconstruire Chantilly sur des dispositions entièrement
nouvelles, en lui imposant un programme fixe, tout à fait spécial, dicté par des circonstances sur
lesquelles nous devons nous appesantir, et par des convenances toutes personnelles • à l'état du
prince. Je n'ai pas besoin de dire qu'aux difficultés que pouvaient offrir les conditions du
programme à réaliser s'ajoutait encore la condition inéluctable qui s'était imposée à tous les
constructeurs de Chantilly depuis la Renaissance : celle de ne pas sortir du plan triangulaire
donné par la nature d'abord, puis imposée par les substructions importantes du massif rocheux.

Comme au xvin e siècle, on avait construit en face de Chantilly, sur la partie est de la
terrasse le Connétable, le château d'Enghien, très confortable et digne de recevoir les frères
et neveux du prince ; que, d'autre part, les autres dépendances étaient de proportions colossales
et répondaient à toutes les exigences de service des communs, le côté appartement pouvait être

1. Voir l'Art, n' année, tome I", page 227.

Tome XXXVIII. 36
loading ...