Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 3. Pér. 23.1900

Page: 293
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1900_1/0309
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
CLAUDE HOIN

(quatrième et dernier article)

Après Golson, Claude Hoin n’eut pas
d’ami plus fidèle que son compatriote Radet1 2.
Du même âge, partis en même temps de leur
ville natale, une similitude de goûts les rap-
prochait encore, puisque Radet, protégé,
comme beaucoup de jeunes Rourguignons,
par le baron de Joursanvault, avait com-
mencé par faire de la peinture. Un accident
l’ayant privé de l’usage libre de la main droite,
il dut y renoncer et s’occupa de littérature
en tirant parti de sa facilité à tourner les
vers. En même temps, le jeune homme se
liait avec nombre de peintres connus, qu’il amusait par son esprit

1. Voir Gazette des Beaux-Arts, 3e pér., t. XXII, p. 441, et t. XXIII,p. 10 et 203.

2. Jean-Baptiste Radet, né à Dijon, le 20 janvier 1752, mort à Paris, le
17 mars 1830. — Nous devons en partie ces notes à une bienveillante communica-
tion de M. Edmond Radet, son petit-cousin.
loading ...