Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 3. Pér. 23.1900

Page: 83
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1900_1/0093
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
BIBLIOGRAPHIE

L'ŒUVRE GRAVE DE P.-L. DERUCOURT (1755-1832), par Maurice Fenaillf,
accompagné d'une préface et de notes par Maurice Vaucaire1.

a Gazette a publié en 1866, sous sa première forme, la mono-
graphie où Edmond et Jules de Goncourt ont ressuscité Debu-
court et lui ont assigné dans l'histoire de l’art du xvm° siècle
un rang auquel, avant eux, il n'aurait jamais pu prétendre.
Voici que, trente-quatre ans plus tard, nous arrive un cata-
logue de son œuvre, établi sur le modèle de ceux que M. Em-
manuel Rocher avait jadis entrepris et avec le même soin,
et imprimé par M. Léopold Cerf sur les presses du regretté
D. ouaust, qui ne désavouerait pas son successeur. M. Maurice Fenaille a même
fait fabriquer un papier portant des filigranes spéciaux et donné en fac-similé
les rares lettres autographes connues de Debucourt, ainsi que les signatures
tracées au bas du contrat de son premier mariage, quatorze planches hors texte,
dont plusieurs en couleurs, divers fleurons, titres et encadrements. M. Auguste
Lepère a gravé sur bois un certain nombre de compositions moins importantes.
A la première page de la préface de M. Maurice Vaucaire se présente Debucourt
lui-même : c’est le charmant et rarissime physionotrace qui, selon l’expression
des Goncourt, « laisse voir dans la line tète découpée du vieillard la jeunesse du
joli homme, le trait net délicat d’un visage ciselé, ressemblant à une médaille de
muscadin ».

La vie de Debucourt n’offre, comme celle de la plupart de ses confrères,

1. Paris, libr. D. Morgand, Ed. Rahir et Cie, successeurs, mdcccxcix, In-2 ff.,
xx-373 p. et un f. n. ch. (achevé d’imprimer). Tiré à 315 ex., dont 13 sur Japon et 300
sur papier vélin à la forme.
loading ...