Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 3. Pér. 23.1900

Page: 383
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1900_1/0401
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LES ARTS A L’EXPOSITION UNIVERSELLE DE 1900

L’

ARCHITECTURE

(deuxième article <)

LES PALAIS DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Les échafaudages sont tombés et, s’il faut
attendre quelques jours encore les décorations inté-
rieures et les installations, on peut dès à présent
juger de l’effet des façades.

Pour quelques-uns des palais, l’enlèvement
des charpentes n’a pas été un bienfait. Ce qui de-
meurait indécis s’est précisé : un défaut d’« échelle »
apparaît dans toutes les constructions de l’Espla-
nade des Invalides, dont l’entrée, avec ses lourdes
tours que couronnent des motifs inspirés des fon-
taines Wallace, avec ses pavillons aux énormes
consoles écrasant leurs supports, avec ses motifs
d’angle agrémentés de pointes, fait songer à l’in-
terprétation d’une œuvre musicale sans chef d’or-
chestre qui donne la mesure et le ton : chaque
instrumentiste a sans doute du talent, mais tous
ensemble n’arrivent à produire qu’une étrange cacophonie.

En revanche, la façade du Grand Palais, dégagée des échafauds,
a vraiment grand air; les rapports de pleins et de vides contribuent
à cet effet de grandeur, qui tient sans doute, pour une part, à l’emploi
des ordonnances, mais qui tient plus encore à l’harmonie cherchée
1. V. Gazette des Beaux-Arts, 3e pér., t. XXIII, p. 26b.
loading ...