Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 3. Pér. 23.1900

Page: 479
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1900_1/0501
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LES ARTS A L’EXPOSITION UNIVERSELLE DE 1903

L’EXPOSITION RÉTROSPECTIVE DE L’ART FRANÇAIS

LES IV 01 H E S

uelle que soit la réserve imposée aux
organisateurs de l’Exposition rétros-
pective de l’Art français, quelle qu'elle
doive être, nous faillirions, nous sem-
ble-t-il, au devoir momentané de rap-
porteur impartial qui nous est aujour-
d’hui dévolu par l’hospitalière Gazelle
des Beaux-Arts si nous n’osions re-
connaître que peu souvent il a été
donné de voir groupée une réunion de
pièces d’ivoire aussi abondante et, dans
'une aussi rare qualité. La meilleure partie
public qui visite le Petit Palais des Champs-
leurs aller aux musées provinciaux et surtout
aux collectionneurs qui ont consenti à se dessaisir, pour six longs
mois, d’objets aimés, et qui ont ainsi permis une manifestation qui,
sans leurconcours, fût demeurée incomplète dans son développement
didactique. Le rôle des organisateurs s’est borné à connaître les
bonnes portes et à y aller frapper, tant à Paris que dans les départe-
ments et même à l’étranger. Ils ont rapporté de leurs tournées une
abondante moisson, pour le simple agrément des uns et aussi,
veulent-ils croire, pour l’instruction des autres : « Peregrinando
acquivitur », dit une devise gravée sur le dossier d’une grande
chaise de bois prêtée par le musée du Puy et que l’on peut voir dans
une galerie ; ce pourrait être la leur.

msemble,

gratitude
loading ...