Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 3. Pér. 23.1900

Page: 39
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1900_1/0048
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LES BOSQUETS DE VERSAILLES

(deuxième article1

II

QUELQUES BOSQUETS DÉTRUITS
LE MARAIS, LE THÉÂTRE d’eAU, LA MONTAGNE d'eau

ersailles prit très vite une grande place
dans l'imagination des peuples. Cette
création dn jeune Louis XIV frappait
les esprits par l'accumulation si rapide
de tant de merveilles, aux lieux mêmes
où il n’y avait guère, quelques années
plus tôt, que des garennes et des marais.
Ce n’était pas sans raison que le roi
attachait tant de prix à un domaine qui
ajoutait le prestige le plus raffiné des
arts à la supériorité incontestée de ses armes. Il se montrait attentif
à en présenter avantageusement les embellissements aux étrangers,
et continuait à les poursuivre, même au temps des guerres, sans
presque jamais les ralentir.

Il lui plaisait, d’autre part, qu’on pût dire qu’il y avait tout

1. Y. Gazette des Beaux-Arts, 3e pér., t. XXII, p. 265.
loading ...