Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 3. Pér. 23.1900

Page: 335
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1900_1/0353
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
CORRESPONDANCE D’ANGLETERRE

335

appartenu à Rubens, qui se complaisait à faire ressortir devant ses amis les
admirables qualités déployées par le jeune artiste. La composition préparatoire
ligure à l’exposition sous la forme d’une esquisse superbe, prêtée par sir Francis
Cook. L’éloquent commentaire qu’en a déjà donné M. Hymans, lorsque l’œuvre
parut à Anvers1, me dispense d’en tracer une description. Par sa vigueur et son

LE DOGE ANDREA SPINOLA, PAR VAN DYCK
(Collection du capitaine Heywood-Lonsdale.)

feu, elle place van Dyck au premier rang des peintres de « tempérament » et
l'emporte facilement en beauté sur la variante postérieure et plus grande prêtée
par lord Methuen. Dans cette dernière, la composition a été modifiée, avec l’in-
tention évidente de reporter le sujet principal au centre du tableau, et le résultat
est de priver la scène d’un de ses épisodes dramatiques, celui où l’on voit saint
Pierre sur le point de couper l’oreille de Malchus, dont le personnage apparaît

1. Voir Gazette des Beaux-Arts, 3epér.,t. XXII, p. 226 et 320.
loading ...