Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

L' art: revue hebdomadaire illustrée — 15.1889 (Teil 2)

DOI article: DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.25868#0058

DWork-Logo
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
EXPOSITION UNIVERSELLE DE 1889

LES PEINTRES DU CENTENAIRE

1 789 — 1 889 1

(suite)

VIII

LOUIS DAVID y 1 825.

oici une figure. Elle est grande ; elle a provoqué bien des
colères. Elle fut surtout contrastée. Né le 3i août 1748, à
Paris, quai de la Mégisserie, Louis David est mort le 29 dé-
cembre 1825, sur la terre d’exil, à Bruxelles. Enthousiaste
de la beauté grecque, il avait été dans sa jeunesse frappé à
la joue d’un coup de pierre. Une tumeur s’était développée
et il était resté défiguré. Petit-neveu de Boucher, son élève
pendant quelques mois, il devait orienter l’art dans une
voie absolument opposée à celle où le xvmc siècle l’avait
’y, engagé. Prix de Rome après trois échecs, il demandait
plus tard la suppression du Directeur de PEcole. Clas-
sique froid, il remplaçait à l’hôtel de la Guimard l’aimable
et gracieux Fragonard. Nommé peintre du roi par Louis XVI,
il célébrait sur la toile les fiertés de la Rome républicaine,
siégeait à la Convention, votait la mort de « Capet ». Apo-
logiste de Brutus, il devenait ensuite le premier peintre de
Napoléon, et c’est au moment où les alliés, envahissant la
France, se jetaient dans Paris qu'il racontait l’histoire de
Léonidas aux Thermopyles.

Il n’entre pas dans notre cadre de mesurer l’influence
exercée par David sur l’école française. Nos ambitions sont ici
limitées à une rapide promenade à la Centennale et nous nous
bornons à constater que le maître y est représenté par le Sacre
(Musée de Versailles) et par six portraits : un portrait de femme (collection du docteur Piogey),
des portraits de Lavoisier et de sa femme (collection de Chazelles), du conventionnel Gérard et

1. Voir l’Art, i5” année, tome I"r, pages 145, 1G8, 23i, 256 et 289, et tome II, pages i3 et 2S.

Tome XLVII.
 
Annotationen