Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 13.1876

Page: 383
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1876_2/0396
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
L’IMITATION DE JÉSUS-CHRIST1

’il est, après la Bible, un livre qui n’ait jamais cessé
d’être réimprimé, c’est à coup sûr celui de YImi la-
lion cle Jésus-Christ. Il n’a certainement pas été écrit
pour le monde et pour le siècle, mais pour les médi-
tations de la vie intérieure du cloître ; pourtant, mal-
gré cette destination restreinte tout à fait en dehors
de l’activité et des devoirs de la vie humaine, malgré sa forme et son
but, il s’est trouvé d’une philosophie, d’une morale et surtout d’une
psychologie si pénétrante qu’il peut être lu et admiré en dehors de toute
idée d’une religion particulière. C’est un livre humain, non pas de la
même façon, mais avec autant de hauteur et de profondeur qu’un ouvrage
de l’Antiquité; aussi est-il définitivement et justement entré dans ce patri-
moine commun, dont l’esprit vit en se rajeunissant sans cesse et qui ne
se compose pas de beaucoup de livres.

Le P. de Backer a publié en 1864 un essai bibliographique sur les
éditions et les traductions de Y Imitation, qui n’a pas moins de 2184
numéros, bien dépassés depuis lors. En 1812, M. Barbier avait publié
une étude sur soixante traductions françaises de Y Imitation. MM. Glady
viennent à leur tour de la republier à nouveau; leur édition comptera par
le luxe de l’illustration, et c’est cette richesse artistique qui rend naturel
et nécessaire d’en parler dans cette Bevue.

Comme texte, ils ont, après M. de Sacy pour l’édition publiée par
Curmer en 1858, choisi la traduction de Marillac, et celle-ci y est réim-
primée avec soin et avec critique, non pas sur les deux éditions origi-

1. L'Imitation de Jésus-Christ, traduction deMichelde Marillac, Garde des sceaux
de France, Paris, Glady frères, -1876, in-8.
loading ...