Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 29.1884

Page: 133
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1884_1/0142
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile




















w^SÊÊÈÊÊÊÊÊm


pF■■■■■■

.

MANET

i.

Manet vivant s’est vu plusieurs fois
refuser les portes du Salon. Voyez les
retours de la fortune : le nom de Manet
mort resplendit aujourd’hui entre des ori-
flammes sur la façade de l’École des
Beaux-Arts ; son œuvre jette une bruyante
fanfare dans cette demeure que nous avons
coutume de considérer comme le sanc-
tuaire de la tradition et de l’enseigne-
ment officiel.

Voilà certes un événement imprévu, et
propre à susciter de violentes colères
dans un pays où les préjugés sont te-
naces. Il nous laisse, nous l’avouons
assez indifférent. Ce n’est pas le lieu que
nous eussions choisi de préférence et il nous semble voir, par delà la
tombe, le fin sourire du peintre railler ses amis d’attacher tant de prix
à de vaines gloires; mais puisque Manet est là, il n’y est pas plus mal
qu’ailleurs pour se présenter devant le tribunal de l’opinion.
loading ...