Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 29.1884

Page: 66
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1884_1/0073
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LES ARTS ARABES

(deuxième et dernier ARTICLE j.)

Verrerie. — Depuis les Phéniciens,
auxquels on attribue l’invention du verre,
l’art de le fabriquer a été cultivé par tous
les peuples asiatiques, les Perses et les
Egyptiens principalement. On a retrouvé
à îvinive des objets de verre antérieurs
de sept à huit siècles à hère chrétienne.
Sous les Romains, les verriers d’Alexan-
drie, attirés à Rome, fabriquaient de belles
coupes de verre émailléés. Les Arabes
n’eurent donc qu’à perfectionner un art
très connu avant eux.

Ils y acquirent bientôt une supériorité
remarquable. Les échantillons que nous
possédons encore de leurs vases dorés et
émaillés révèlent une grande habileté chez
leurs auteurs; on en jugera facilement par-
les dessins disséminés dans notre ouvrage2-
surtout par les lampes de mosquée qui for-
ment une des planches coloriées du volume.
Suivant plusieurs auteurs, ce serait aux verriers arabes que les Vénii,
tiens, en relations constantes avec eux, empruntèrent les procédés qu
donnèrent tant de réputation aux verreries de Murano et de Venise.

\. Voir Gazette des Beaux-Arts, 2e période, t. XXY11I, p. 508.

2. Nous rappelons à nos lecteurs que cet article est emprunté à un ouvrage remar-
quable du Dr G. Le Bon, La Civilisation des Arabes, qui vient de paraître à la
librairie Firmin-Didot.
loading ...