Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 29.1884

Page: 314
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1884_1/0330
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
EXPOSITION DES DESSINS DU SIÈCLE

(DEUXIÈME ET DERNIER ARTICLE4.)

uand Prudhon meurt, en 1823, une
génération nouvelle est venue à la
vie, « conçue entre deux batailles »,
courbée sous un vent d’âpre mélan-
colie, ardente et fiévreuse, vouée à la
recherche inquiète d’un idéal inas-
souvi. C’est la génération dont les
premières pages des Confessions d’un
enfant du siècle nous ont laissé le por-
trait. On se rappelle ce vibrant mor-
ceau : « Alors s’assit sur un monde en
. » Que pouvaient dire à ces cœurs
troublés les froides allégories, le style empesé et les fadeurs solennelles
des élèves de David? Le conflit était inévitable entre les préceptes sacro-
saints de la tradition classique et les besoins encore mal définis, mais
impérieux, d’un art nouveau, faisant appel, pour exprimer des aspira-
tions innommées de l’âme humaine, à des procédés affranchis. La mêlée
fut bruyante et le scandale énorme. On conspua le monstre Institut, mena-
çant et redoutable sous ses conserves bleues ; comme dans le tableau de
la Pinacothèque de Munich, le Cerbère coiffé d’une triple perruque fit tête

ruines une jeunesse soucieuse.

Voir la Gazette des Beaux-Arts, t. XXIX, 2e période, p. 220.
loading ...