Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 29.1884

Page: 357
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1884_1/0374
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
EXPOSITION

D’OEUVRES DE MAITRES ANCIENS

TIRÉ F, S

DES COLLECTIONS PRIVÉES DE BERLIN EN 18831

(deuxième article.)

III.

ÉCOLES ITALIENNES.

a peinture italienne était à peine représentée par quel-
ques noms secondaires à l’Exposition de Berlin. De tout
temps le goût des amateurs prussiens était plutôt tourné
vers les Flamands, les Hollandais et les Français; il y
avait peu d’affinité entre le génio allemand et l’art
transalpin; le luthérianisme sévère de l’Allemagne du
Nord ne pouvait guère s’accommoder des traditions ex-
clusivement catholiques de la peinture italienne, et on
conçoit qu’une vierge de Bellini ou du Pérugin eût été
assez déplacée dans la maison d’un rigide réformé, où
elle n’eût trouvé, d’ailleurs, ni son cadre sympathique ni son tribut de respect accou-
tumé. Aussi ne rencontrait-on à l’Académie que quelques Italiens clairsemés : un petit
Christ bénissant, d’un pinceau de miniaturiste, œuvre délicate et lumineuse de Cima,
fort bien conservée et plus attrayante que le grand Christ, du même peintre, de la
Galerie de Dresde; un Christ portant la croix, attribué à Giovanni Bellini, dont la
composition est la même que celle d’un tableau du comte Loschi, à Yicence, tableau
qui est incontestablement de Giorgione, encore jeune. La conception et la facture du
Christ de l’exposition sont plus archaïques que celles du panneau de Yicence, en sorte
qu’on ne peut assigner l’un et l’autre au même maître. D’autre part, le Christ de
Berlin est d’une exécution trop lisse et d’une expression trop doucereuse pour être de
Bellini; M. Bodo pense qu’un élève de Bellini (Marco Basaïti peut-être, à en juger par
la puissante coloration et par les chairs d’un brun chaud) a peint ce Christ sous les
yeux du maître, et que le jeune Giorgione, élève du même atelier, s’est directement

1. Vuy. Gazette des Lcaux-Arts, t. XXIX, p. 273.
loading ...