L' art: revue hebdomadaire illustrée — 8.1882 (Teil 2)

Page: 14
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1882_2/0024
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
i4 L'ART.

aiguières en matières précieuses, ornées de montures en or émaillé, dignes de Cellini, bijoux des
xvc et xvie siècles, merveilleux manuscrits à miniatures, livres rarissimes, etc. L'heureux Crésus
avait touché à tout avec une égale sagacité et sa renommée de collectionneur émérite avait été
conquise bien plus par son goût délicat et son sérieux savoir que par sa toute-puissance finan-
cière.

Sa création gothique avait un beau jour fini par fatiguer M. Beckford, qui s'amusa en 1823
à mettre en vente contenant et contenu. Jamais vente ne fit plus sensation ; l'émoi fut général
dans les Trois-Royaumes, et bientôt aussi la déception, car M. Beckford racheta presque tout
son dessus de panier, mais il n'eut garde de rentrer en possession de son fantasque immeuble

qui s'effondra peu de temps après avoir
changé de propriétaire.

La fameuse bibliothèque, transportée à
Hamilton Palace, y trouva une fastueuse
hospitalité pour ses huit cents manuscrits
dont je voudrais pouvoir parler d'une façon
digne de tant de merveilles, mais ma pre-
mière visite remonte à plus de vingt ans
et ma seconde, qui est toute récente, ne m'a
point permis de revoir ces trésors; je me
suis trouvé en présence de rayons à peu
près vicies ; les manuscrits étaient en route
pour Londres afin d'y être catalogués et
vendus publiquement par les soins de
MM. Sotheby, Wilkinson et Hodge. Je
n'ai plus trouvé à admirer que l'exquise
statuette de Voltaire, un marbre de Houdon
qu'a reproduit le bronze, et un fort ancien
et très remarquable vase persan en verre
émaillé, qui se font en quelque sorte pen-
dant au milieu des galeries qu'occupait la
Beckford Library, où se voit aussi un excel-
Ancien vase persan en verre émam.lé, lent portrait en pied du fondateur de cette

dans la Beckford Library, à Hamilton Palace.

superbe bibliothèque. C'est par Romney
qu'a été peint M. Beckford; l'artiste a rarement été aussi brillamment inspiré.

Dans l'autre aile du Palais, The Hamilton Library, qui occupe une vaste salle, ne laisse
plus apercevoir le moindre volume. Je n'ai à y signaler que de fort beaux vases de Chine, de
très ancienne qualité et de la plus grande dimension connue, puis le bureau de travail du duc de
Choiseul qui se termine par un élégant cartonnier surmonté d'une pendule signée : Alard à
ParisK C'était sans doute la vraie table à écrire du premier ministre de Louis XV dont le
fastueux bureau d'apparat ■— un chef-d'œuvre d'ébénisterie et de ciselure — se trouve à Vienne
dans le palais du prince Richard de Metternich, l'ancien ambassadeur d'Autriche-Hongrie à Paris,
qui en a refusé une bagatelle, trois cent mille francs.

Noël Gehuzac.

(La suite prochainement.)

i. La table a l™,82 sur r",04; sa hauteur est de om,77; elle est recouverte d'un maroquin vert encadré de délicieuses dorures aux
petits fers. Le cartonnier a i"',86 de hauteur sur i'",04 et o'",'i2 de profondeur.
loading ...