L' art: revue hebdomadaire illustrée — 8.1882 (Teil 2)

Page: 254
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1882_2/0288
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Frise tirée des « Métamorphoses d'Ovide » de i 6 5 i .

SALON DE 1882

(suite)

XXIII

LA RUSSIE

Elle a pour principaux représentants
un Finlandais et deux Polonais, M. Joseph
Chelmonski, de Varsovie, depuis long-
temps un des fidèles du Salon, et M. Jo-
seph Brandt, de Szczebrzészyn, que
nous n'avions pas revu depuis la dernière
Exposition Universelle, si j'ai bonne
mémoire. Le premier s'est toujours
montré original, mais dur, violent de
coloris ; ses rouges et plus encore ses
abus d'outremer éloignaient de lui les
délicats. Il témoigne cette fois d'une
tendance très manifeste à se débarrasser
de ces défauts dans son Paysage d'au-
tomne et dans sa Halte de Cosaques de
ligne, mais il est loin encore d'y être
parvenu, si réels que soient ses progrès.

Son compatriote ne verse pas dans
les mêmes erreurs; il est harmonieux
et le métier n'a guère de secrets pour
g lui. De plus il a beaucoup d'esprit, trop,

de m. Ernest de Liphart pour le portrait de m. de Liphart pere. puisque ce don l'entraîne à vouloir dire

beaucoup plus de choses qu'il n'est né-
cessaire. 11 lui répugne tant et tant de faire le moindre sacrifice qu'il accumule littéralement
tableaux sur tableaux dans la même toile où ils étouffent. 11 est positif que l'on découperait
aisément une demi-douzaine de charmants tableautins, chacun parfaitement d'ensemble, dans son
tableau à\i Marché aux chevaux à Balta (Podolie).

i. Voir l'Art, S' année, lome II, pages g.2, 129, i52, 177, 186 et 212.
loading ...