L' art: revue hebdomadaire illustrée — 8.1882 (Teil 2)

Page: 67
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1882_2/0084
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Dessin

Etude pour le tableau de :

a la plume d'Eugène Delacroix.
Herminie et les bergers. (Collection de M.

Alfred Robaut.)

EUGÈNE DELACROIX

e n'est jamais sans émotion, sans une émotion profonde, que nous
venons, historiens et critiques, retracer la vie, étudier les œuvres
des hommes de génie. Cette émotion, ils l'imposèrent par la majesté
de leurs créations à tous ceux qui les approchèrent. A travers les
siècles, elle s'est transmise jusqu'à nous, parmi le rayonnement de
leur gloire, toujours grandissante. Cependant, il y a des nuances
intéressantes à noter dans le sentiment que les grands artistes nous
inspirent. Les uns, génies parfaits, calmes, lumineux, n'éveillent en
nous, à l'appel de leur nom, que des idées sereines et limpides ;
nous avons pour leur mémoire un culte mêlé de tendresse : tels
sont Raphaël,. Paul Véronèse, Haydn, Mozart. Les noms de Michel-Ange et de Rembrandt,
de Léonard et d'Albert Durer, celui de Beethoven évoquent dans notre esprit l'image de génies
plus inquiets, peut-être plus troublés, à coup sûr plus troublants, tantôt s'éloignant d'un grand
vol à de bien plus hautes distances de l'homme, et tantôt pénétrant au plus intime de l'âme
humaine. 11 s'ajoute, en dépit de nous-mêmes, à notre admiration pour eux, cette sorte de respec-
tueuse terreur qu'entraîne après soi le sublime et constant attrait de l'inconnu.

Eugène Delacroix fait partie de cette grande famille d'artistes mystérieux sur lesquels
l'enquête reste à jamais ouverte. Il appartient à ce groupe d'esprits supérieurs que l'admirable
philosophe américain Emerson nommait : « les représentants de l'humanité ». Mais, en outre, il
a pour nous un autre titre de gloire : il est la manifestation suprême, dernière, et la plus haute
en ce siècle du génie français clans l'art. 11 continue en lui donnant un formidable coup d'aile le
mouvement de nos chers maîtres français du xvnf siècle. Ils ont repris, ceux-ci, après cinquante
ans d'oubli, de dédain, leur place au premier rang dans l'histoire de notre art. C'est que leurs
œuvres sont formées du plus pur rayon de l'esprit national, c'est que nos petits maîtres (on dit
loading ...