L' art: revue hebdomadaire illustrée — 8.1882 (Teil 2)

Page: 31
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1882_2/0046
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
AU MUSÉE NATIONAL DE NAPLES. 3i

— les seuls, je le répète, avant la découverte de Pompei, — des coutumes, des mœurs, de la
manière de vivre des anciens. Ainsi que nous venons de le dire, le vase reproduit par notre
dessin appartient à une époque où l'art antique avait déjà atteint en ce genre et même dépassé
son plus grand développement. La sévérité des anciennes formes étrusques a fait place à la
délicatesse, la sobriété du dessin est sacrifiée à la recherche d'une élégance un peu raffinée.
Faisons donc nos adieux à la ville merveilleuse, qui, pareille à la princesse maudite par la

Deux fragments de colliers en or de la collection Far ni: se.
Une épingle de corsage. — Deux pendants d'oreilles. — Une épingle a cheveux. — Deux agrafes.

(Musée National de Naples.) — Dessins de M"° Marie Weber.

fée méchante, a sommeillé dans les entrailles de la terre pendant dix-huit siècles pour être
réveillée et rendue à la douce lumière du soleil par le dévoûment et le courage du jeune prince,
— c'est-à-dire par le génie, l'amour de l'art, l'énergie infatigable de la civilisation moderne !

Bien malgré nous, nous avons dû nous contenter de reproduire et de décrire quelques rares
échantillons de l'incomparable trésor qu'elle renferme ; mais nous espérons cependant avoir pu
faire entrevoir un côté caractéristique de l'art ancien ; non pas de l'art ancien dans ses plus
sublimes inspirations, construisant les temples les plus merveilleux, sculptant les plus belles images
loading ...