L' art: revue hebdomadaire illustrée — 12.1886 (Teil 1)

Page: 17
DOI article: DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1886_1/0028
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
NOTRE BIBLIOTHEQUE.

pour nous tous qui nous étions par nos désirs associés à
cette entreprise.

La Vierge de Mantegna a éti retrouvée intacte sous
une couche de couleur; les formes de son visage arrondi,
le dessin irrépréhensible des extrémités, tout se trouve en
conformité avec l'art nerveux du peintre padouan, et en
parfait accord avec, les chérubins qui semblent à présent
chanter avec plus de joie qu'auparavant.

Quel tableau admirable ! Quelle vigueur de ton ! Quel
dessin correct et énergique ! Quelle gaieté sur le visage de
l'Enfant Jésus, et quelle humilité, au milieu de cette gloire,
dans cette figure de Vierge qui incline la tète, pour bien
faire comprendre que toutes ces louanges, tous ces chants
sont pour le « Bimbo » divin, et pour lui seul! Et, si vous
voulez bien, approchons-nous du tableau, pour en admi-
rer la science et le sentiment de la perspective qui
détachent si nettement les chérubins des nuages,— d'ail-
leurs un peu trop avançants, — parmi lesquels ils sont

peints. Pour faire rentrer ces nuages à leur plan, il ne
suffit pas même du manteau de la Vierge, d'un bleu
sombre et vigoureux. Mais il donne sa vraie valeur au
teint de Jésus, teint qui n'est ni rose ni brillant comme
avait été peint le visage de la Vierge par l'artiste inconnu,
mais solide et brun, comme sont habituellement les visages
de Mantegna.

La surprise qu'a fait éprouver la découverte de cette
précieuse peinture confirme une idée qui du reste n'est pas
neuve : c'est-à-dire que les galeries nationales ont grand
besoin d'être étudiées de nouveau, car on y trouve fré-
quemment des erreurs de dates et d'attributions, erreurs
qui, nous l'espérons, diminueront progressivement, grâce
à l'attention qu'inspire l'amour de l'art à ceux qui s'occu-
pent aujourd'hui de ce genre d'études.

Milan, ce 18 juillet 1885.

A l f r e d o M e l a x i .

NOTRE BIBLIOTHEQUE

CGCLXXVIl

Bibliothèque Internationale de l'Art, publiée sous la
direction de M. Eugène Mûntz '.

IX. — Le Style Louis XIV : Charles Le Brun, décorateur,

services non seulement aux Curieux et aux artistes, mais
à tous les chefs d'industries artistiques et à leurs intelli-
gents collaborateurs. Si Le Brun ne fut certes pas un
grand peintre, ce fut indiscutablement un grand artiste; il
est de ceux qui,« possédant à un haut degré le génie déco-

. ses œuvres, son influence, ses collaborateurs ratif, ont eu l'honneur de créer un style. L'in-

et son temps, par A. Genevay. Un volume ^ fiuence qu'il exerça sur son temps fut absolu-

in-40 de 260 pages. #*W\P*s©\ ment prépondérante; elle s'étendit sur l'ensemble

, , _ _ _ K^êr^t^aSf-t entier des manifestations artistiques ; toutes

X.—Ghibertt et son école, par Charlks C. Fer- . \t>«^^mmài . 0 . ,

r k y-#a28£^J' portent son empreinte. Son rôle est donc de

kins, directeur du musée de Boston, membre • ^Ms3m3\ > . . ,. , ,- •

< •SISïïNMil Cl'ux ll" "" ne saurait étudier avec trop de fruit;

correspondant de l'Institut de France. Un s$%S&^J&*m. 1 . c ■ ji * •■■ - 1

S^X**0%J@> c est faire oeuvre d'une extrême utilité que de

volume in-40 de , 5o pages. ; 3&£jS& retracer une telle carrière et de grouper autour

XL — Les Musées d'Allemagne : Cologne — %^\if^<4^' d'elle toutes les individualités qui ont grandi,

Munich — Cassel, par Emile Michel. Ou- fàf'^^^jÊÊ- l"' sont arrivées à l'entier développement de

vrage accompagné de i5 eaux-fortes et de ''-$*^JrW 'Wjft- *eurs taCLnt^s créatrices sous l'impulsion p'uis-
80 gravures. Un volume in-40 de 3oo pages.

, , '-lf&»-.:--,«^$®-'< la conservation du Musée du [.ouvre. — VII. Claude

L étude très développée, très fouillée, de '^ÊÊS^^m Lorrain, sa vie et ses œuvres, par Lady Charles Dilke

M. A. Genevay est appelée à rendre Je précieux W&SfMEr 'M'"° M*RK Patt,son)> auteur de « The Renaissance in

France. — VJU. Le Livre des Peintres de Carel van

1. Librairie de l'Art, Jules Rouam, éditeur, 29, cité

sa légitime renommée

Eugène Mûntz, Conservateur de l'Ecole
nationale des Beaux-Arts. — II. Les Ania-

Mander, Vie des Peintres flamands, hollandais et alle-

d'Antin. Cette Bibliothèque a publié antérieurement 'FiWM%14$ niands, traduction, notes et commentaires par Henri

les ouvrages suivants, qui ont solidement établi MiMM 1*™A».*>. Conservateur à la Bibliothèque royale

de Belgique.

PREMIERE SERIE. — VOLUMES IN-q« • „—...-L^Ï'-'^Sv.' '" :/ -•>} deuxième SÉRIE. — VOLUMES IK-8'

I. Les Précurseurs de la Renaissance.

I. Les Historiens et les Critiques de

Raphaël ( 14 83-1 8831, par Eugène Mûntz,

Conservateur de l'École nationale des
teurs de 1 Ancienne hrance. Le Surinten- . \\}gŒ*QwiSB& > ; •* ' KJftr n,,,,,. ,, , .„

. , ., „ ''ÎW-.^B^SKBKS!8HIBTOW5*^ ~*> «eaux-Aits. — JI. /. hncaustique et

aant Poucquct, par Edmond Bonnafkk. —■ «Erc-S. - HP' 1 TMiïlHWiFlM 1 nlCfli <^*Sb /..,. ni<t,;>« „,.,,. ; j • . ■ ' ,

■ '• aunes pioceaes de peinture chc\

les anciens. Histoire et

bttrope. Les fabriques ita- « srr vf^V&i4^/I^^ /,../,.,,•„,.. ,, u

. Vlr ^mrSL^MmS^fMt ■^^^^WaÊÊP^&Satf'Sf-^^kss: technique, par Henri Gros,

hennés du XV au X VIP ^W^^^W1-^^^^ ^^^^^^S. statuaire et peintre et Char

siècle, par le baron Davil- ■■^^^<:&mS^:c^^^^QL^^^^m^ \ jSk . ES Hfnrv r 1 r ,

,,.„ |V , . /'J^r£JS^9SS^B&^3£ma3^Va^ J^iBwr?«iW^u^va8» '-ts Meni" ■ Bibliothécaire

F ,' ~ a a ' Tf^M^S^^^m^^^^^^^k : « Ia Sorbonne. - III. Les

fortune, recueil de deux ; 'l^ikXÇ^^^^^'W^A^-'s W ^\%-^^^3,^J^KbmSm, Ht. r ;„..„,. .

,„M ,„ . .... . ' • I fty ïSMBÎStd-'i^^i - • : -^12»W>J«<W MÊ" Livie.s a gravures du

cents dessins inédits de • l{ ë^MÏÏ^^?^., * A^'^SBIt/M XVI° ™cle. Les Emblèmes

ean Cousin publies d après , VMjWHffi *&$4lS*K *9SF ~"""" d'Alciat> Par Georges Du-

emanusent conserve à la 4$£g/ #ÂW'f T^ÊL -ess.s, Conservateur du

Bibliothèque de l'Institut, ïw^HSB*^" *t,W- " VVvSïSNv •„ , , ,.

,.„,. r . 1 ■ SSSSk ^ w->-*t' >5ft Département des Estampes

par Ludovic Lalanne. — ■ -, JïfflF^. • ? v.."^! , „■,,• , ■ ,

\1 T ~ r- t. ,■ ■■•.....:_lfvL*y; ____......1—:—.....-.....--------.-----------"v' : • "■<*'*>■ a la Bibliothèque nationale.

v. La Gravure en Italie ~ ' ■ IttT ■ .i......n; r ~' . ■ .

„„.„, \r . ± . ,'T,-'-- ' — IV. La 1 apisserie dans

avant Marc-Antoine, par W ., . ■ f ■ r p - ;

le vicomte Henri Delà- Chenet aux armes royales. ep

„„„_.. o . . ... v,v a Atnene Parthenos, par

borde Secrétaire perpétuel ^ de c,mrlcs Le (Musée dll Louvre., _ Gravllre extraite du Style Louis XIV. ^ Royc birec-

ne i Académie des Beaux- .

\rtQ r. .. teur des Musées nationaux

Arts, Conservateur du dé- , . .-. , „TT. „ . , , „ . ,

partement des Estampes à la Bibliothèque Nationale. — VI. Les
Délia Robbia, leur vie et leur œuvre, par J. Cavallucci, professeur à
l'Académie des Beaux-Arts de Florence, et E. Molinif.r, attaché à

Tome XL. ^

et de l'École du Louvre. — V. Etudes sur l'Histoire de la Peinture
et de l'Iconographie chrétiennes, par Eugène Mûntz, Conservateur
de l'École nationale des Beaux-Arts.
loading ...