L' art: revue hebdomadaire illustrée — 12.1886 (Teil 1)

Page: 232
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1886_1/0265
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
SALON DE 1886'

(suite)

V

Le contingent étranger est tou-
jours fort important, et les aveugles
qui se refusaient à croire que .l'école
française pût réellement connaître
de très sérieux rivaux en sont réduits
à s'incliner devant un fait désormais
indéniable.

La France ne demeure souve-
raine, et de beaucoup, dans le por-
trait, que grâce à la supériorité tout
~ à fait exceptionnelle de M. Elie

"Y-J,- Delaunay, et c'est à peine si ses

Wfv ! compatriotes paraissent s'en douter ;

ïHt'-'^''> • " i

' ' \ son art, qui n a rien de tapageur,

est de trop large envergure pour
\ XX être aisément accessible à la majorité
^/Lyvfs^% du public; l'ignorance est nécessai-

î "y'' rement réfractaire à tant de savoir,

de grand goût et d'extrême cons-
cience. Il en sera toujours ainsi,
mais cet attristant état de choses

Etude par François Ehrmann,

pour son tableau : ïe Nouveau-Né. (Salon de 188Ô.) tendra de jour en jour à s'améliorer

à mesure que disparaîtra le sot pré-
jugé qui qualifiait et n'a pas cessé de qualifier le dessin, du nom d'art d'agrément.

Aussi le vulgaire ne se rend-il guère compte que le meilleur portrait du Salon — après
avoir, bien entendu, mis M. Delaunay hors rang, — est celui de M. Pasteur, par M. Albert
Edelfelt. L'excellent artiste finlandais, dont on admire au Musée du Luxembourg le Service
divin au bord de la mer, nous montre le savant à l'œuvre ; on le voit penser, mérite primordial
auquel la foule demeure étrangère; la ressemblance brutale, la grosse ressemblance bourgeoise
a toutes les chances au contraire de l'attirer et de la retenir, mais les portraits de ce genre,
d'essence essentiellement anti-artistique, ne durent jamais; leur succès, si par hasard ils en
obtiennent, est de la nature la plus éphémère.

1VL Edelfelt, lui, a l'honneur d'avoir créé une œuvre qui restera; sa toile est un portrait
historique.

1. Voir l'Art, 12* année, tome 1er, page 202
loading ...