L' art: revue hebdomadaire illustrée — 12.1886 (Teil 1)

Page: 177
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1886_1/0205
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
S LA MONTAGNE

m-mû

ET

LE PAYSAGE

i

« Le point important de l'art du dessin, c
de bien faire un homme ou une femme nus », a
Benvenuto Cellini : c'est là le point de vue étroit
unique, de la Renaissance. Jusque-là, timidement
comme accessoire, dans les toiles des primitifs
le paysage se glissait ; c'étaient des fonds
bleuâtres, d'un charme pénétrant par-
k fois, d'une idéale, délicatesse1; ou bien
£jh> encore, chez tel vieux maître italien2, ^
Jff'jt> la ville natale, répétée sous un autre

aspect, dans chaque nouvelle œuvre, comme

i. Voir au Louvre, auprès des Pérugin, ces toiles de Domenico
Panetti, de Mantegna, de Sandro Botticelli, de Lorenzo Costa, de
Lorcnzo di Credi ; parfois naïfs au point de se réduire à des
figures d'ex-voto, aux images les plus sommaires, les vieux
maîtres ont d'ineffables délicatesses de cou-
y^^gg' leurs, dans leurs monts d'azur, dans leurs ciels
où meurent les doux crépuscules; chez Fran-
cesco Francia et son école, les touches sont
souvent plus lourdes, les fonds plus som-
maires et le charme moins pénétrant.
i. Cima da
Conegliano
par
exemple.

Tome XL.

Encadrement composé et dessiné pour « l'Art » par j.

H a b e r t - D y s .

26
loading ...