L' art: revue hebdomadaire illustrée — 12.1886 (Teil 1)

Page: 3
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1886_1/0013
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Dans son tableau de la Transfiguration, Raphaël
nous montre un jeune démoniaque en état de crise.
Cette toile, la dernière qu'il ait peinte, est regardée,
par ses panégyristes, comme son chef-d'œuvre le
plus achevé et l'expression la plus haute de son génie.
« On peut la considérer, dit M. Eugène Mùntz,
comme son testament artistique.

Nous n'avons point à donner notre jugement
sur son ensemble. Notre seule intention est d'étudier
la figure du jeune possédé, et de rechercher de quelle
manière Raphaël a représenté la possession démo-
niaque.

11 est intéressant de relever ici que, dans le
texte sacré qui a fourni à l'artiste le sujet de sa
composition, le jeune malade est désigné sous le nom
de « lunatique ». Le récit du père relève quelques
détails qui sont caractéristiques de crises d'épilepsie :
« Seigneur, ayez pitié de mon fils qui est lunatique,
et qui souffre cruellement, car il tombe souvent dans
le feu on dans l'eau... » 11 se pourrait donc que
Raphaël, sans chercher à représenter un possédé du
démon, ait voulu peindre un véritable malade atteint
de crises nerveuses, un lunatique.

Quoi qu'il en soit, nous ne retrouvons dans cette

1. Voir l'Art, n" année, tome II, page 234.

2. Les pages que l'on va lire sont empruntées, ainsi que nous le
disions dans le numéro précédent de l'Art, à un ouvrage illustré de nom-
breuses gravures, que publieront prochainement,
chez Dclahaye et Lccrosnier, MM. J. M. Charcot
(de l'Institut) et P. Richer, sous ce titre : les
Démoniaques dans l'art.

Nous n'avons point à insister auprès de ceux
qui ont déjà lu la Préface, sur l'intérêt d'une
esthétique élégante et précise, basée sur l'étude
absolue des faits, la recherche attentive des
monuments figurés et l'admiration envers les
maîtres de tous les temps.

(Note de la Rédaction.I

Encadrement composé et dessiné pour «l'Art» par j. Habert-Dys.
loading ...