L' art: revue hebdomadaire illustrée — 12.1886 (Teil 1)

Page: 193
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1886_1/0221
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
The Court of Appeàl.
Tète de page de la première livraison (octobre 1883) de The English Illustrated Magasine. —

Dessin de Harry Furniss.

NOTRE BIBLIOTHÈQUE

CD

The English Illustrated Maga-
sine, i883-1884.

Un volume in-8° de 784 pa-

The English Illustrated Maga-
sine, i884-i88'5.

Un volume in-8° de 832 pa-

in the F f. ns. ^BP"^ Vr****^f/ 8eS-

Tète de page de la deuxième livraison / London, Macmillan and Co.

(novembre 1883) de The English Illustrated Magasine.
Dessin de R. W. Macbeth, A. R.A.

Si jamais entreprise dut paraître
téméraire, ce fut certainement la
création d'un Magasine très riche-
ment illustré et ne coûtant que six
pence la livraison. Cela paraissait
tenir du défi, et il ne fallait rien
rS~^,__^ moins qu'une maison de la puis-
sance de la maison Macmillan, pour risquer
et gagner aussi grosse partie,
haut la main, en beau joueur.
C'est donc un éclatant succès que nous avons à constater,
et avec d'autant plus de plaisir que les très intelligents
éditeurs, se souvenant que succès oblige, ne négligent
rien pour perfectionner sans cesse leur nouveau recueil,
entré, en octobre dernier, dans sa troisième année.

M. J. Comyns Carr a quitté l'Art pour la rédaction
en chef de ['English Illustrated Magasine et, comme il ne
s'y occupe en aucune façon d'administration, il y réussit à
souhait, en ne s'écartant pas de son unique domaine, le

The Art of Acting, par M. Henry Irving ; à The Art of
Casting in Bronze, par M. George Simmonds.

En revanche, nous sommes forcé aux plus complètes
réserves au sujet des turlutaines soi-disant artistiques,
inspirées à M. Walter Crâne par ses propres poèmes.
Cela n'est ni fait, ni à faire, c'est le triomphe du mauvais
goût, de la prétention la plus baroque et de l'ignorance la
plus inconsciente des conditions élémentaires de l'art, une
trinité de mérites qui peut faire le bonheur de Sir Coutts
Lindsay, empressé à leur décerner les honneurs de sa
Grosvenor Gallery, mais que dédaignera toujours qui-
conque a le respect des vrais maîtres de l'école anglaise.

A l'exception de ces fâcheuses excentricités, tout est à
louer dans ÏEnglish Illustrated Magasine, qui séduit
irrésistiblement le lecteur par l'extrême variété des sujets
traités et l'excellence de la plupart des illustrations.

Un artiste que nous avons suivi attentivement depuis
ses débuts, M. David Carr, frère du rédacteur en chef, est
arrivé à dégager une personnalité fort intéressante ; on lui

domaine littéraire. Du moment où il était placé à la tête doit toute une série de dessins parfaitement établis, d'un

du nouveau recueil, on pouvait être assuré que les ques- grand accent de vérité, d'une belle coloration et d'un goût

tions d'art n'y seraient point négligées ; M. Carr n'y a remarquable, dessins qui accompagnent un attachant

point failli et il n'y a qu'à le féliciter des études consa- | article de M. William Sime : Loch Fyne. On ne sait

crées à Some forgotten Etchers, par M. Walter Arms- j auquel donner la préférence, tant Tarbert Harbour,

trong ; à The Royal Collection of Miniatures, at Windsor
Castle, par M. R. Holmes; à Sir Joshua Reynolds,
Thomas Gainsborough et Dante Rosetti, tous trois ana-
lysés par M. Carr; à James Ward, par M. T. F. Piggott; à

Besalmed, Clearing the Nets, A Fisherman's Holiday,
A Fisherman's House on Loch Fyne, Selling the Catch
at Dawn, A Perilous Calling, The Close of the Week et
Fifeshire boats on Loch Fyne vous séduisent tour à tour.

Tome XL. 28

\
loading ...