Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 11.1875

Page: 45
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1875_1/0051
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
EXPOSITION DE L'UNION CENTRALE

HISTOIRE DU COSTUME

SALLES ORIENTALES

'histoire du costume en Orient est
presque une revue rétrospective; si,
pour quelques peuples, on peut
encore retrouver la trace des anciens
usages et des anciennes mœurs, il en
est beaucoup d'autres sur lesquels
a passé le niveau de la civilisation,
et qui n'offrent plus aux regards que
cette uniformité dans le laid, carac-
tère des modes occidentales.

Rien n'est donc à négliger dans
une exposition du genre de celle des
Champs-Elysées, puisqu'elle réunit à des témoignages anciens et précieux,
même pour la contrée dont elles manifestent la transformation, des choses
actuelles qui, dans un avenir prochain, seront oubliées dans chacun des
centres qui nous les envoient.

Yoici le peuple chinois, réputé le plus immuable de la terre : on
sait que, dès l'origine de son organisation, il fut soumis à des règles
somptuaires inscrites dans un code devenu sacré. La préoccupation
constante des législateurs a été la conservation de ces règles, etConfucius
est le plus célèbre et le plus ardent de ceux qui travaillèrent à élever
leur observation à la hauteur d'un devoir social.

Mais Confucius n'avait pu prévoir les vicissitudes de la guerre,- les
envahissements de la conquête. Deux races se trouvaient en contact sur
ce sol étendu jusqu'aux limites du monde oriental : les Chinois habitant
l'empire du Milieu, riche et civilisé ; les Tartares, hordes reléguées dans
loading ...