Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 11.1875

Page: 119
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1875_1/0127
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
JEAN-LOUIS HAMON

Jean-Louis Hamon est né le
8 mai 1821, à Saint-Loup, hameau
dépendant de la paroisse de Plouha,
en Bretagne. Son père était doua-
nier, et toute la famille habitait
une de ces pauvres huttes con-
struites sur les dunes du bord de la
mer. Sans nous arrêter sur sa pre-
mière jeunesse, nous le trouvons
faisant déjà de la peinture chez les
Frères de la doctrine chrétienne. 11
vint à Paris en 1840 ayant pour
toute ressource une pension de
500 francs par an que lui faisait
son département. 11 lui fallut des
tours de force de santé et d'écono-
mie pour que cette somme lui suffît
à se loger, à se nourrir, à se vêtir,
à payer ses crayons, ses pinceaux, ses toiles et ses couleurs. Il se pré-
senta d'abord chez M. Ingres, qui l'engagea à aller au Louvre étudier
l'Antique et les maîtres de la Renaissance. 11 fit au Musée la connaissance
de quelques artistes, qui l'aidèrent de leurs conseils et le firent entrer à
l'atelier Delaroche, dont il fut un des élèves les plus assidus.

Hamon était poëte plutôt que peintre, mais sa plume était son pin-
ceau ; avant de composer, il écrivait les pensées qui se rapportaient à
son sujet, se mettait ensuite à dessiner et à peindre. Nous le voyons dès
l'atelier Delaroche suivre ces principes, dont il ne s'est jamais départi
durant toute sa carrière. M. Delaroche ayant donné pour sujet de com-
loading ...