Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 11.1875

Page: 185
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1875_1/0195
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LE MUSÉE DE LYON1

IL

LES PEINTRES LYONNAIS.

deuxième période. — l/école lyonnaise de 1760 a 1825.

es étrangers sourient volontiers quand ils entendent parler de « l'École
lyonnaise)), et ce sourire dit assez qu'ils inclinent à voir dans cette formule
la manifestation d'une petite vanité locale plutôt que l'expression d'un
fait réel.

Ils ne se trompent que de moitié.

Je ne sais si les Lyonnais auraient raison d'être bien fiers des caractères communs
qui font classer dans une catégorie spéciale la plupart de leurs peintres de la fin du
xvmc siècle et du commencement du xixe, mais il est parfaitement certain qu'il n'y a
pas en France une autre ville qui ait présenté pendant plus d'un demi-siècle un déve-
loppement artistique d'un caractère aussi particulier et en même temps aussi uniforme.

Uniformité et particularité suffisent-elles pour constituer ce qu'on appelle une
École? Il semble que oui. Reste la question de savoir en quoi consistent cette unifor-
mité et cette particularité et si elles constituent des qualités ou des défauts.

Nous allons chercher d'abord quelles sont les causes de ces deux caractères qui
frappent tout d'abord quand on examine dans leur ordre chronologique les œuvres des
artistes lyonnais.

Comme nous Pavons dit, nous nous trouvons dès l'abord obligé d'écarter résolu-
ment l'influence géographique, malgré le regain de crédit dont cette théorie commode
a paru jouir pendant quelques années.

Avec ses deux grandes rivières, surtout avec sa double rangée de hauteurs qui
dominent à l'ouest et au nord,, et d'où la vue s'étend sur un immense panorama, que
borne à trente lieues de distance la chaîne étincelante des glaciers alpestres, Lyon
est assurément une des plus belles villes qui existent, et sa beauté a quelque chose de

1. Voir Gazette des Beaux-Arts, 2e période, t. X, page 275.
xi. — 2e période.

24
loading ...