Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 15.1877

Page: 154
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1877_1/0161
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LES CABINETS D’AMATEURS A PARIS

LA COLLECTION DE M. H. DE GREFFULHE

i.

TABLEAUX.

ien souvent la Gazette, en étudiant nos
belles collections parisiennes, a eu la
douloureuse pensée que ces galeries,
formées avec tant d’amour par leurs
propriétaires, allaient être dispersées
aux quatre coins du monde, et que la
plupart de ces tableaux, maintenant
notre admiration et notre richesse, se-
raient bientôt perdus pour le pays.

Notre sentiment est tout autre aujour-
d’hui. M. le comte Henri de Greffulhe
conservera sa galerie, et, en faisant
participer le public au plaisir que nous avons eu à la visiter, nous
éprouvons la grande satisfaction de savoir qu’elle demeurera le bien de
son possesseur actuel, je pourrai ajouter « notre bien » ; car les portes en
ont toujours été ouvertes à quiconque a témoigné le désir d’y pénétrer.

M. le comte de Greffulhe — hâtons-nous de le dire—n’est point un de
ces collectionneurs insatiables auxquels il faut des cadres quand même, et
dont la principale ambition est de couvrir leurs murailles de toiles plus
ou moins authentiques, plus ou moins supportables. C’est un fin connais-
seur qui ne cherche que les maîtres, et ne veut que leurs chefs-d’œuvre :
aussi, chez lui, chaque tableau a-t-il son importance, et j’en sais plu-
loading ...