Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 15.1877

Page: 475
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1877_1/0495
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
UN DESSIN DU MUSÉE DU LOUVRE

ous avons longtemps hésité avant de
publier les raisons qui infirmaient, suivant
nous, l’attribution d’un dessin des collec-
tions du Louvre donné à Baldassare Peruz-
zi, dessin dans lequel nous croyions recon-
naître la main de Raphaël. Substituer un
si grand nom à celui du maître siennois est
une entreprise assez téméraire : nous allons
la tenter cependant ; mais avant d’ouvrir
cette discussion il est peut-être opportun
d’ajouter, ne serait-ce que pour dégager
la responsabilité delà Gazelle, que nous possédons quelque titre à le
faire ici même. En effet, notre meilleur argument est emprunté à cer-
taines pièces insérées déjà dans ce recueil par l’un de nos plus érudits
collaborateurs étrangers.

L’œuvre d’art dont il s’agit se trouve placée au milieu de la seconde
salle des dessins italiens, en entrant par l’escalier dit de Henri II. C’est
un remarquable projet d’architecture. Sur un emmarchement de deux
degrés repose une base robuste, flanquée de cariatides angulaires et
ornée, dans sa partie centrale, d’un bas-relief représentant un combat
de cavaliers et de piétons. Au-dessus s’élève un second massif beaucoup
plus riche, chacune de ses faces étant décorée d’une édicule à fronton
porté par des colonnes d’ordre ionique. L’édicule de la face antérieure
abrite une figure de femme; assise, le bras gauche fléchi sur une urne
d’où l’onde s’échappe, elle ramène du bras droit, par un mouvement
plein cl’ampleur, son voile en signe de deuil. A ses côtés se dressent les
statues de Minerve et de Mars. En avant, au bord même de la plate-forme
du soubassement, sont couchés deux fleuves : l’un appuyé sur un cygne
loading ...