Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 15.1877

Page: 181
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1877_1/0190
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
JOURNAL

D U

VOYAGE DU CAVALIER BERNIN

EN FRANCE

PAR M. DE CHANTELOU

MANUSCRIT INÉDIT PUBLIÉ ET ANNOTÉ PAR M. LUDOVIC LALaNNE

NOTICE

or s qu’en janvier I66/1 Colbert fut
nommé à la surintendance des bâti-
ments du roi, le premier objet de ses
préoccupations fut l’agrandissement
et l’achèvement du Louvre, dont
Louis XIV voulait faire la plus magni-
fique des résidences. Sous Mazarin,
Louis Le Yau, premier architecte du
roi, avait construit la façade du côté
de la Seine ; et, pour la façade princi-
pale, celle qui regarde Samt-Germain-l’Auxerrois, il avait fourni des
plans que Ton commençait à exécuter. Mais à peine arrivé au pouvoir,
Colbert arrêta les travaux qui s’élevaient déjà à quelques pieds de terre.
Puis, comprenant la responsabilité qui pesait sur lui, et avant de s’en-
gager dans une entreprise où l’on devait dépenser des millions, voulant,
avec sa prudence et sa sagacité habituelles, s’éclairer autant que possible
sur un projet qui ne lui plaisait guère, il prit la résolution toute nouvelle
d’adresser un appel au public. Après avoir soumis le plan de Le Yau à
tous les architectes de Paris, « il les invita, dit Charles Perrault dans ses
Mémoires1, à en venir voir le modèle de menuiserie dans une salle où il

1. Mémoires de Charles Perrault, de P Académie française et premier commis
des bâtiments du roi, contenant beaucoup de particularités et d'anecdotes intéres-
santes du ministère de M. Colbert. Avignon, 1759, in-12. C’est la première édition.
loading ...