Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 15.1877

Page: 382
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1877_1/0396
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
UN MOT SUR L’ART CONTEMPORAIN1

POÉSIE INÉDITE

A mon ami Benjamin Fillon.

Ne croyez pas au moins que mon zèle idolâtre,

Mon ami, soit pareil à l’écolier folâtre,

Qui sème étourdiment des fleurs sur son chemin;

Ne croyez pas qu’il aille, un encensoir en main,

Servile adorateur, courbé comme un roi mage,
Couronnant tour à tour et brisant une image,

Invoquer chaque idole, à chaque autel porter
Un tribut journalier d’honneurs, puis déserter
Idole, autel et temple; et que, de caste en caste,
Prostituant mon culte aveugle, iconoclaste,

Je courre, agenouillant ma pensée en tous lieux,

Brûler un peu d’encens jusqu’aux pieds des faux dieux.
Ma foi naïve est morte à cette heure; et, plus sage,

J’ai fait à ses dépens mon docte apprentissage.

Croyez-moi : cet encens, je sais bien ce qu’il vaut.

Quand j’en offre aujourd’hui l’hommage au Dieu nouveau,
Je mesure avec soin mon offrande et j’évite
D’en parfumer trop tôt l’encensoir du lévite.

Je courais, quand j’étais plus enfant, au travers
D’une strophe ou d’une ode après un de ces vers
Où l’œil, qu’il éblouit, à son insu s’arrête
Sur certains mots taillés en bosse, à vive arête.

J’aimais surtout à voir, dans ses royaux habits,

Le vers d’Hugo chausser son cothurne en rubis ;

Tantôt, comme un pacha tout embaumé de myrrhe,
Agrafer sur sa tempe un soyeux cachemire;

Ou, comme une Italienne, en son rapide essor,

Sous ses doigts égrenant des colliers tissus d’or,

Se cadencer, bondir au son des tarentelles,

Sur sa gorge éclatante agiter ses dentelles,

Ses chapelets de perles et de sequins tressés.

I. Nous aurions dû peut-être rattacher cette belle et curieuse pièce de vers, écrite par Fromentin
en 1841, à l’étude que nous préparons sur le maître; nous avons pensé qu’il y avait plus d’agrément pour
le lecteur à publier séparément les morceaux inédits que nous pourrons avoir à notre disposition.
loading ...