La chronique des arts et de la curiosité — 1908

Page: 153
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1908/0163
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
tf" 17. - 1908. BUREAUX : 106, BOULEVARD SAINT-GERMAIN (6")

25 Avril.

LA

CHRONIQUE DES ARTS

ET DE LA CURIOSITÉ

SUPPLÉMENT A LA GAZETTE DES BEAUX-ARTS

paraissant le samedi matin

Les abonnés à la Gazette des Beaux-Arts reçoivent gratuitement la Chronique des Arts et de la Curiosité

Pris de l'abonnement pour un an

Paris, Seine et Seine-et-Gise. ... 10 fr.
Départements........... 12 fr.

Étranger (Etats faisant partie de
l'Union postale)......... 15 ff.

XjO Uuméro : O fr. 25

PROPOS DU JOUR

jn Institut français doit être inau-
guré le 27 avril à Florence. L'Am-
bassade de Rome, l'Académie et
l'École archéologique seront re-
présentées à cette cérémonie, qui ne saurait
laisser indifférents les amis de l'art.

C'est l'Université de Grenoble qui a pris
l'initiative d'organiser à Florence ce que
d'autres nations y possédaient et ce que nous
n'y avions pa=. L'historien, l'étudiant, le voya-
geur, que les nécessités de leurs études ou la
curiosité de leur esprit poussaient à se docu-
menter sur les œuvres qu'ils voyaient et à
faire des recherches personnelles, élaient
réduits à leurs propres ressources. Il tst vrai
que, dans l'hospitalière Cité des fleurs, ils
pouvaient compter sur la complaisance des
savants et des fonctionnaires des beaux-arts.
Mais il a paru bon de faciliter plus encore
leurs travaux et leur vie en créanfà Florence
un centre français.

L'Institut qui va être ouvert dans quelques
jours s'occupera autant de question de langue
et do littérature que d'art. Mais on devine
bien que, dans la ville des Offices, la place
réservée aux études artistiques ne sera pas
mesurée. On trouvera dans cet Institut une
salle d'études, une bibliothèque, sans doute
modeste à ses débuts, et, scion l'affinité de
leurs recherches, les travailleurs pourront
utilement s'y entr'aider. Il peut y avoir dans
cet essai le commencement d'une organisa-
tion très intéressante pour l'histoire de l'art
et l'influence française.

Le Touring-Club, à qui les voyages ont
appris l'amour des paysages et des beaux

monuments, a entrepris, comme on sait, une
énergique campagne en faveur du Mont Saint-
Michel. Il a pensé qu'il était bon de faire con-
naître au public l'état présent de la question,
et, pour y parvenir, il a fait rédiger par un
historien un mémoire spécial, exposant les
faits, et reprenant dans son ensemble avec
méthode toute l'argumentation que nos lec-
teurs connaissent. A la fin du mémoire, une
conclusion rappelle en quelques lignes que
cent dix mille membres du Touring-Club font
appel aux pouvoirs publics pour demander,
avec des mesures qn'ils jugent urgentes, le
classement du Mont Saint-Michel tout entier,
comme site et comme monument naturel d?
caractère artistique, protégé par la loi du
21 avril 1906. Voilà une campagne vigoureu-
sement menée. Il n'y a que les manifestations
répétées de l'opinion et la crainte du nombre
qui puissent secouer la torpeur des adminis-
trations, lorsqu'elles oublient, au milieu des
intérêts à ménager, le simple intérêt des
monuments et de l'histoire.

NOUVELLES

**# Dimanche dernier a été inauguré à
Cosne un monument, œuvre du sculpteur
Fernand Dubois, à la mémoire des soldats de
la garnison décèdes.

. Lundi, a eu lieu au cimetière d'Auxerre,
l'inauguration d'un monument à la mémoire
de M. Gustave Defrance, ancien directeur des
Affaires départementales à la Préfecture de
la Seine.

*** Le Garde-Meuble national vient de
faire prendre à l'ancien évêché de Beauvais,
désaffecté à la suite de la loi de séparation,
le mobilier de salon qui s'y trouvait.

Ce mobilier, en tapisserie de Beauvais de
l'époque de la Restauration, se compose d'un
loading ...