La chronique des arts et de la curiosité — 1908

Page: 165
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1908/0175
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
N° 18. - 1908. BUREAUX : io6,fBOULEVARD SAINT-GERMAIN (6e)

2 Mai.

LA

CHRONIQUE DES ARTS

ET DE LA CURIOSITÉ

SUPPLÉMENT A LA GAZETTE DES BEAUX-ARTS

PARAISSANT LE SAMEDI MATIN

Les abonnés à la Gazette des Beaux-Arts reçoivent gratuitement la Chronique des Arts et de la Curiosité

Prix de l'abonnement pour un an

Paris, Seine et Seine-et-Gise. ... 10 fr.
Départements........... 12 fr.

Etranger (Etats faisant partie de
l'Union postale)......... 15 ff.

Le Numéro : O fr. 23

PROPOS DU JOUR

Il y a dans le jardin du Luxem-
bourg une statue moderne qui est
en train de disparaître sous la
verdure. Le mal ne serait pas
grand si c'était quelqu'un de ces monuments
inutiles dont le zèle des comités importune
les espaces libres. Mais c'est une œuvre inté-
ressante, par la matière et par l'exécution, et
qui représente l'effort d'un artiste original :
puisqu'elle a été faite pour le Luxembourg, il
faudrait du moins qu'elle fût visible.

Rien ne semble au premier abord plus na-
turel, ni plus facile à obtenir : car le Sénat,
de qui dépend cette opération, a commandé
lui-même cette statue et a décidé de son em-
placement. C'est encore lui qui, par un souci
esthétique fort louable, a voulu que la statue
fût environnée de quelque verdure : comme
elle représente un homme écartant de ses
lji'as musclés des rochers qui l'entourent, il
avait paru bon de laisser autour de ces pierres
quelque végétation. Mais la végétation a
Poussé, faisant disparaître derrière elle l'œu-
vre qu'elle servait seulement à mettre en
valeur.

On apprendra avec un peu d'étonnement,
après cela, que le Sénat se soit jusqu'à présent
refusé à prendre les mesures nécessaires. On
sait que les voies administratives sont, en
général, obscures et incertaines. Il serait co-
lique, cependant, qu'une statue commandée
P°ur le Luxembourg devînt invisible et que
es mêmes bureaux, qui ont pris soin de la
aire exécuter et placer, fussent résolus à la
iaisser enfouie dans la verdure. Il suffira
ans doute d'avoir signalé cette petite aven-

ture pour qu'elle ait la fin raisonnable qu'elle
comporte.

Il faut noter l'initiative prise, en vue dus
élections municipales, par des amis des jar-
dins et des espaces libres. Les divers groupe-
ments qui s'occupent d'assurer à Paris de
l'air et des arbres ont rédigé une affiche dans
laquelle ils recommandent aux électeurs de
voter pour les candidats qui s'engageront à
sauver les espaces libres des fortifications
contre les spéculateurs et à exiger les neuf
grands parcs qui ont été projetés. Les candi-
dats ont été avertis comme les électeurs.
Voilà une campagne électorale originale; il
est heureux que les considérations de cet
ordre entrent désormais dans le choix, que
font les habitants, des édiles dont dépendra
l'aspect et la salubrité de Paris.

NOUVELLES

*** Dimanche dernier ont été inaugurés :

A Lille, un monument, œuvre du statuaire
Jules Dubois et de l'architecte Ghesquier, à
la mémoire d'André, maire de cette ville
lors du bombardement de 1792 ;

A Allauch (Bouches-du-Rhônc), un monu-
ment de Verlaine.

Le mois dernier a été inauguré à Paris, au
Père-Lachaise, un monument du pianiste et
compositeur hongrois Stephen Heller, œuvre
du sculpteur Maurice Quef.

*** Par arrêté en date du 24 avril 1908 du
ministre de l'Instruction publique et des
Beaux-Arts, M. Broussan, directeur du théâ-
tre national de l'Opéra, est nommé membre
du Conseil supérieur d'enseignement du Con-
servatoire national de musique et de décla-
mation (section des études musicales).

*** Lundi prochain 4 mai s'ouvrira à la
loading ...