La chronique des arts et de la curiosité — 1908

Page: 225
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1908/0235
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ÏT* 23. - 1908. BUREAUX': ro6, BOULEVARD SAÏNT-GERMAIN ('6') 6 M&.

LA

CHRONIQUE DES ARTS

ET DE LA CURIOSITÉ

SUPPLÉMENT A LA GAZETTE DES BEAUX-ARTS

PARAISSANT LE SAMEDI MATIN

Les abonnés à la Gazette des Beaux-Arts reçoivent gratuitement la Chronique des Arts et de la Curiosité

Prix de l'abonnement pour un an

Étranger (Etats faisant partie de
l'Union postale)......... 15 iti

Paris, Seine et Seine-et-Oise. ... 10 fr.
Départements........... 12 fr.

Le Numéro : O fr. 25

A partir d'aujourd'hui, la CHRONIQtJK ne
paraîtra pins qne tons les anime jours,
suivant l'usage adopté pendant la saison
d'été.

Le prochain numéro portera la date du
20 juin.

PROPOS DU JOUR

5é#23»jr les artistes avaient douté de l'in-
-pJ^S^i térêt qu'ils inspirent à la société
contemporaine, de récentes initia-
tives auraient suffi à les rassurer.
Une donatrice a voulu ménager à leur vieil-
lesse un asile paisible dans la campagne.
Après toute une vie de labeur, traversée de
tant d'espoirs et de déceptions, les artistes
voyaient trop souvent venir sur la fin de leur
carrière des temps plus durs encore, puisque
la foi dans l'effort et dans l'avenir en était
absente. Quelques-uns, désormais, devront à
la pensée généreuse d'amis de l'art un sort
plus doux : une maison accueillante les re-
cevra, les libérera des soucis matériels, et leur
permettra d'achever en commun, sinon leurs
travaux, du moins leurs rêves.

Une autre tentative d'un genre tout diffé-
rent doit être faite cet été dans le Pas-de-
Calais, et elle mérite d'être suivie avec autant
d'attention que de sympathie. Dans un an-
cien monastère qui est fort beau et qui, à
l'heure présente, est sans emploi, quelques
personnes ont eu la pensée d'offrir une villé-
giature à des colonies scolaires, à des artistes,
à des hommes de lettres. Ce n'est pas, à la
vérité, une hospitalité qu'on prétend leur
offrir. On les invite à occuper un logement
qui se trouve libre durant cet été : ils y vi-
vront ii leur guise. Cet acte de camaraderie
' peut aider les artistes pratiquement, en leur

donnant occasion dé vivre tin mois ii la
campagne, dans tin très beau paysage. Il
permet aussi, dans cette colonie assez nom-
breuse d'hommes appartenant à des métiers
divers, ayant un passé, une éducation, un
idéal différents, des rapprochements qui peu-
vent profiter k tous et dont il sera intéres-
sant de connaître les effets.

Ces tentatives sont de nature à retenir l'at-
tention elle-même, parce qu'elles coniiennent
une pensée généreuse. Elles marquent aussi
un esprit d'initiative individuelle qui mérite
d'être encouragé et imité. Autant les recours
perpétuels à la protection de l'Etat paraissent
des solutions paresseuses et contraires au
développement des hommes et des arts, au-
tant l'effort personnel, l'esprit d'association,
l'aide mutuelle et libre sont des dispositions
excellentes et promettent des résultats dura-
bles.

NOUVELLES

*** Lundi dernier 1er juin a été inauguré â
Paris, à l'angle du boulevard de Gourcelles
et de l'avenue do Villiêrs, un monument de
l'auteur dramatique Henri Becque, œuvre du
sculpteur Rodin et de M. Nénot, architecte,

Mercredi dernier a été inauguré sur )a
tombe de notre regretté collaborateur Henri
Bouchot,un monument, réplique de celui qui
fut érigé l'an dernier à Besançon et qui est
l'œuvre du sculpteur Armand Bloch.

**# Dimanche dernier a été inauguré à
Pecs (Hongrie), un monument à la mémoire
des soldats français morts dans cette ville de
la peste en 180b'.*

**# D'après un renseignement qui nous est
communiqué de bonne source, le précieux
portrait du petit dauphin Gharles-Orlant, fils
de Charles VIII. attribué à Bourdichon —
loading ...