La chronique des arts et de la curiosité — 1908

Page: 313
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1908/0323
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
N° 31. - 1908. BUREAUX : 106, BOULEVARD SAINT-GERMAIN (6") 26 Septembre.

LA

CHRONIQUE DES ARTS

ET DE LA CURIOSITÉ

SUPPLÉMENT A LA GAZETTE DES BEAUX-ARTS

PARAISSANT LI SAMEDI MATIN

Les abonnés à h Gazette des Beaux-Arts reçoivent gratuitement la Chronique des Arts et de la Curiosité

Prix de l'abonnement pour un an

Paris, Seine et Seine-et-Oise. ... 10 fr.
Départements........... 12 fr.

Étranger (Etats faisant partie de
l'Union postale)......... 15 fr.

La TSr-u.m.ôro : O fr. 25

PROPOS DU JOUR

E Bulletin Municipal Officiel annon-
çai t le 20 août une nouvelle qui a
jeté l'inquiétude parmi tous les
Amis de Paris. On y lisait ces
mots: «Demande en autorisation de bâtir.
— ler arrondissement. Place Vendôme. —
Surélévation d'un étage. » Sous ces formules
brèves et d'apparence banale, la réalité est
facile à deviner : c'est du sort de la place
Vendôme qu'il s'agit. Si cette autorisation
est accordée, il n'y a plus de raison pour
que d'autres ne suivent point, et c'en est
fait définitivement de la noble et harmo-
nieuse conception de Mansart. On comprend
les protestations énergiques qui se sont éle-
vées de toutes parts. Si l'on en croit une
nouvelle récente, elles seront portées devant
l'Assemblée municipale elle-même par un
conseiller.

La discussion qui aura lieu sur ce sujet
est capitale. S'il y a quelque chose d'heureux
dans la demande de bâtir adressée à la Ville,
c'est qu'elle pose clairement les termes du
problème. Elle reconnaît et consacre que
l'aspect de la place Vendôme ne peut être
changé fans une autorisation spéciale.
Lorsque les terrains de la place ont été
cédés à la Ville avec faculté de les aliéner, il
a été stipulé que rien ne serait modifié au
plan général. La Ville est obligée par un con-
trat de respecter un emplacement illustre à
la fois par les souvenirs qui s'y rattachent
et par sa valeur artistique. Elle est sollicitée
aujourd'hui de manquer à cet engagement:
elle s'inspirera des intérêts de tous et du
sentiment même de ce qu'elle se doit en refu-
sant. •

On chercherait en vain d'ailleurs quel ar-
gument on pourrait faire valoir contre la con-
servation de la place Vendôme. Les partisans
de la nouveauté, les amis impatients du pro-
grès ne peuvent ici arguer de la nécessité de
détruire un quartier qui ne répond plus aux
exigences de l'hygiène ou de la commodité
moderne. Xi le soleil ni la lumière ne man-
quent à la place Vendôme, et si en ces der-
niers temps elle a été recherchée par quelques
commerçants qui y ont installé des bouti-
ques, la logique n'oblige pas à ce que les
maisons soient désormais surélevées. Le
triste exemple de la Place des Victoires est là
pour nous avertir de ce que la négligence
peut l'aire d'un site historique. Une belle
place, bien proportionnée, et bien dessinée,
est cependant une œuvre d'art comme une
toile célèbre. Le devoir est le même envers
l'une et l'autre : le Conseil municipal ne
voudra pas y manquer.

NOUVELLES

*** Dimanche dernier 20 septembre ont
été inaugurés :

A Virieu-le-Grand (Ain), un monument à
la mémoire de Honoré d'Urfé, l'auteur du
roman de L'Astrée, œuvre du sculpteur Paul
Fournier et do l'architecte E. Sainte-Marie-
Perrin ;

A Méry-sur-Seine (Aube), un monument à
la mémoire des volontaires de 1792, œuvre
du statuaire Carillon ;

A Mendc, un monument à la mémoire de
Théophile Roussel, ancien sénateur, membre
de l'Institut, reproduction du monument
exécuté par le sculpteur Champeil et élevé
à Paris à l'angle de l'avenue de l'Observa-
toire et de la rue Denfert-Rocheieau.

On vient aussi d'inaugurer à Hesdin (Pas-
loading ...