Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 16.1877

Page: 260
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1877_2/0274
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
260

GAZETTE DES BEAUX-ARTS.

à la Haye en 4 850, où l’enfant Jésus, tenu dans les bras de la sainte Vierge, est
adoré par deux anges, sainte Catherine et sainte Rose; penser surtout aux demi-figures
isolées qui faisaient partie delà predella du tableau de F Ascension de Lyon, et qu’on
admire aujourd’hui à la galerie du Vatican et à la sacristie de Saint-Pierre à Pérouse.

M. Vitet, parlant du tympan, le comparait à celui de l’église Saint-Gervais à Paris,
qui appartient à Y Ascension de Lyon; il disait que la prodigieuse supériorité de l’élève
y éclate de toutes parts. Avec raison il critiquait le petit saint Jean-Baptiste du tableau,
il ne lui trouvait pas de bonnes proportions, avouait que sa grosse tête lui donne un
peu l’aspect d’un nain, et que son ajustement laisse à désirer.

M. Charles Blanc, dans le journal le Temps, s’exprimait ainsi avec le sentiment le
plus juste : « Quant à la Vierge, qui ressemble au type de Giovanni Santi, c’est la
loading ...