Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 16.1877

Page: 239
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1877_2/0253
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LES PORTES DE SAINT-SAUVEUR

A AVIGNON

ous avons entretenu les lecteurs du
Triptyque respectueusement con-
servé dans la cathédrale de Saint-
Sauveur, à Aix, en Provence. Nous
croyons apporter un complément
agréable, en mettant sous leurs yeux
la reproduction exacte des portes en
bois sculpté du grand portail de cette
cathédrale.

Malheureusement les documents,
qu’on aimerait le plus à produire,
font défaut. M. le bibliothécaire de
la ville, bien placé pour opérer de
fructueuses recherches, autant à tra-
vers les volumes manuscrits que dans les archives historiques, n’a pu
fournir les renseignements vraiment essentiels, tels que noms d’auteur,
date précise de l’exécution, motif du sujet. Quoi qu’il en soit, plein de
reconnaissance pour le zèle du savant et trop modeste M. Mouan, de son
auxiliaire intelligent M. Gaut, je mets en lumière ce qui ressort de leurs
laborieuses perquisitions.

Il faut, pour y voir clair, glaner quelques particularités, remonter
aux laborieux érudits des deux derniers siècles.

De Ilaitze, auteur d’une histoire manuscrite de la ville en h volumes
in-folio, s’exprime de la manière suivante (tome I, livre-V, § h, in fine) :
a Le portail est fermé à deux battants en bois de cèdre, séparés par un
gros pilier, lesquels battants ayant chacun deux grands panaux quarrés,
remplis de petites statues, représentent quelques rois de Jude, remar-
quables en sainteté ou des patriarches de l’Ancien Testament. Au reste,
les panaux ont des bordures de feuillage à jour sur lequel on voit des
loading ...