Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 16.1877

Page: 393
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1877_2/0409
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
MUSÉE DE LILLE1

LE MUSÉE WICAR

(quatrième article )

nétrante et l’éclectisme raffiné.

École de Sienne. — La personna-
lité, non pas la plus originale, car il
n’y en eut jamais de vraiment originale
dans cette école peu inventive, mais la
plus expressive de l’école de Sienne
au xvie siècle, est certainement Antonio
Bazzi, celui que Yasari appela inju-
rieusement, et bien à la légère, le
Sodoma. C’est, à tout prendre, un grand
et noble fresquiste qu’il ne faut point
chercher à trop approfondir, mais
dont on subit malgré soi la grâce pé-
VÉvanouissement de sainte Catherine,

à San-Domenico de Sienne, est, malgré certaines faiblesses dans la
composition et dans le dessin, un morceau célèbre en Italie, et à
juste titre, pour le pathétique exquis des figures. Nous ne connais-
sons point le Sodoma en France. En Italie même, il est presque tout entier
dans les églises de Sienne et à Monte-Oliveto ; les Offices seuls possèdent
cinq ou six dessins de sa main. Il y en a deux, parfaitement authen-
tiques, dans le musée Wicar. Le premier est un dessin à la plume,

1. Voir Gazette des Beaux-Arts, 2e période, t. XIY, p. 406, et t. XV, p. 80 et 386.

XVI. — 2e PÉRIODE. 50
loading ...