Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 16.1877

Page: 246
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1877_2/0260
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
NOUVEAU DICTIONNAIRE D’ARCHITECTURE1

Les livres d’architecture, depuis
qu’il en existe, ont toujours été
faits pour les architectes et pour
quelques amateurs plus ou moins
versés dans la matière. Jamais on
ne s’était avisé de les composer à
l'intention de ce personnage de
plus en plus considérable qu’on
appelle le public. Aussi le public
ne pouvait-il s’intéresser à des
livres dont les planches étaient le
plus souvent inintelligibles, et dont
le texte aride, sommaire, hérissé
de mots techniques, semblait écrit dans le but de dégoûter à jamais
ceux qui auraient voulu s’instruire. L’architecture était encore de nos
jours, comme du temps de Salomon, une franc-maçonnerie interdite au
vulgaire, et dont les adeptes paraissaient heureux et jaloux de n’être pas
compris.

Un moyen sûr de tenir à distance les profanes était de dessiner les
édifices en élévations et en coupes géométrales et d’expliquer ainsi un
texte obscur par un dessin de convention qui est lui-même inexpli-
cable. Le dessin géométral, en effet, est celui qui représente l’édifice

1. Dictionnaire raisonné d’architecture, et des sciences et arts qui s’y rat-
tachent, par Ernest Bosc, architecte (tome Ier: Abacule — Cymaise). Paris, Didot,

4 877, gr. in-8° illustré de gravures nombreuses dans le texte et hors texte.
loading ...