Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 16.1877

Page: 427
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1877_2/0444
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LES DESSINS D’ALBERT DURER1

(quatrième article)

Dans les derniers mois de
1505, Dürer se met en route
pour Venise. De nombreuses
raisons paraissent l’avoir dé-
terminé à entreprendre ce
voyage alors assez pénible et
dispendieux. 11 saisissait cette
occasion d’échapper à l’épi-
démie qui désolait Nurem-
berg. 11 était naturellement
attiré vers ces contrées où
florissait un art dont l’écla-
tante renommée avait pénétré
en Allemagne. Venise, en
outre, était de toutes les
villes d’Italie celle qui devait
le plus solliciter la curiosité de Dürer; il était sûr d’y retrouver quel-
ques-uns de ses compatriotes ; une sorte de colonie nurembergeoise
s’était établie dans la ville des doges : les Kolb, les Imhof, les Hirs-
chvogel y faisaient à côté des Augsbourgeois un important commerce
avec l’Allemagne. Ces émigrés germains étaient en si grand nombre
à Venise qu’ils y avaient construit un établissement de commerce, le

1. Voir Gazette des Beaux-Arts, 2e période, t. XV, p. 598, 211 et 34 6. — Pour la
gravure hors texte, une Tête d’apôtre, voir notre étude sur le Tableau d’autel de
II eller (Gazette des Beaux-Arts, 2e période, t. XIII, p. 529 à 552).
loading ...