Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 16.1877

Page: 333
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1877_2/0348
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LE BUSTE DE BÉATRIX D’ESTE.

333

à Piero délia Francesca et sur laquelle nous appelons l’attention des
spécialistes \ C’est la jeune mère que Zenale a agenouillée devant la
madone dans le beau tableau du Musée de Brera ; enfin c’est la morte

BÉATRIX D'ESTE, d’aPRÈS UNE MINIATURE ATTRIBUÉE A ANTONIO DA MONZA.

(British Muséum.)

que Cristoforo Solari a couchée sur le tombeau de marbre de la Char-
treuse de Pavie.

Il n’est pas difficile de trouver dans une vie si courte le moment

1. N° 371 du Catalogue de M. Egisto Chiavacci, éd. de 1871. Si nous ne nous trom-
pons pas, cette peinture, reproduite en tête de cet article, représente Béatrix au
moment où elle passe de l’enfance à la puberté. L’embonpoint maladif des premières
années, qui la rendait bouffie, est tombé. La maigreur a tiré et allongé ses traits, mais
on retrouve toujours la môme expression de hauteur et d’arrogance, la même construc-
tion de tête et la même coiffure. Si notre sentiment est partagé en Italie, il faudra, je
loading ...