Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 16.1877

Page: 409
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1877_2/0425
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LE MUSÉE WIGAR.

m

Titus représentant le Départ cTAdonis pour la chasse. À la plume, sur
papier blanc. Au-dessous de l’une des figures on lit l’inscription : Sciparis
con il servio. L’homme debout, à droite, est d’un beau caractère. Par le
geste, comme par l’attitude, il semble être la première pensée du Julien
de Médicis.

617. — Autres groupes d’après la fresque des mêmes Thermes con-
nue sous le nom du Vainqueur à la course. A la plume également; verso
du précédent. L’homme nu tenant un cheval par la bribe est cl’un mou-
vement admirable. Ces deux dessins, que je crois fermement de Michel-
Ange, ont été évidemment faits de souvenir, sous Léon X, alors que ces
fresques venaient d’ètre découvertes et qu’elles étaient encore d’un
accès difficile. Elles furent ensevelies de nouveau jusqu’au pontificat de
Clément XIII. A cette époque, Ch. Cameron, architecte, obtint la permis-
sion de reprendre les fouilles. Les peintures ainsi mises au jour furent
gravées dans l’ouvrage des Thermes antiques de Cameron.

618. — Sous ce n° se trouve la lettre autographe de François Ier à
Michel-Ange. En voici la transcription, déjà donnée par Quatremère de
Quincy :

Sr Michel Angelo,

Pour ce que j’ay grant désir quelque besongnes de votre ouvraige, j’ay donné
charge à l'abbé de Sainct Martin de Troyes1 présent porteur que j’envoye par delà,
d’en recouvrer, vous priant si vous avez quelques choses excellentes faictes à son
arrivée, les luy voulloir bailler, en les vous bien payant ainsi que je luy ay donné
charge. Et d’avantaige vouloir estre contant pour l’amour de moy qu’il molle le Christ
de la Minerve et la Notre-Dame de la Febre2, afïîn que j’en puisse aorner l’une de mes
chappelles comme de chose que l’on m’a asseuré estre des plus exquises et excellentes
en votre art. Priant Dieu Sr Michel Ange qu’il vous ait en sa garde. Escript à Sainct
Germain en Lave le 6iii jour de février 1546.

Signé : Francovs.

Signé : de Laubespine.

Je n’ai pas besoin d’insister sur la valeur de ce document. Que sont
devenues ces deux fontes dont parle le roi? Ont-elles été exécutées?
C’est peu probable, et la mission du Primatice ne paraît pas avoir eu de
grands résultats, du moins quant à Michel-Ange.

LOUIS GONSE.

(La suite prochainement.)

1. Le Primatice, auquel François Iür donna, en récompense de ses services, le
bénéfice de l’abbaye de Saint-Martin, de Troyes. — 2. La Pietà de Saint-Pierre.

XVI. — 2e PÉKIODE. 52
loading ...