Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 17.1878

Page: 444
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1878_1/0476
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
QUELQUES REMARQUES

A PROPOS

DE L'INFLUENCE ITALIENNE

DANS UNE ŒUVRE DE DURER

a critique de nos jours a relevé dans les
travaux de Durer des traces nombreuses de
l'influence italienne. Nous avons nous-même,
dans ce recueil, signalé les emprunts faits
par notre maître à Mantegne, à Barbarj, à
Léonard de Vinci et à d'autres artistes de
la Péninsule. Cette inspiration italienne
n'est nulle part plus visible que dans une
gravure bien connue de Durer, l'Effet

t----Tn-;ïriTTTTT..- ■ r-—de ia jalousie, désignée aussi sous le nom

de Grand Satyre 1 ou A'Hercule (B. 73). A vrai dire, cette œuvre n'est
guère composée que de fragments italiens, les uns empruntés à
Mantegne, les autres, en plus grand nombre, à une Mort d'Orphée, d'un
anonyme. L'examen de ces différents morceaux rapprochés de l'Hercule
montrera pleinement quel profit Durer a su tirer des maîtres transal-
pins -.

\. Par opposition à la Famille du Satyre (B. 69), où se trouve un satyre de
moindre grandeur.

2. Nous donnons ici les reproductions réduites : 1° de la gravure de l'anonyme
italien; 2° de la Mort d'Orphée, dessin de l'école de Mantegna; 3° de la gravure de
l'anonyme italien, par Durer; 4° de Y Hercule; 5° et 6° de son Combat des Tritons et
de sa Bacchanale, d'après Mantegne
loading ...