Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 3. Per. 19.1898

Page: 277
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1898_1/0293
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
UN MONUMENT DE SCULPTURE LOMBARDE

A TRÉVISE

e monument dont nous nous proposons
d’entretenir les lecteurs de la Gazette
pourrait servir d’argument si l’on vou-
lait démontrer combien l’étude de la
sculpture italienne a été négligée jusqu’à
nos jours en comparaison de l'étude de
la peinture et des arts qui s’y rattachent.
N’est-il pas certain, par exemple, que
des compositions aussi complexes et
aussi remarquables que celles des diverses parties du monument
dont il va être question, si elles eussent été exécutées en peinture
et conservées dans une collection ou dans une église, auraient attiré
depuis longtemps l’attention des amateurs et des érudits, et qu’on
eût cherché à déterminer leur vraie origine et leur signification,
aussi bien que l’école artistique dans laquelle elles méritent d’être
classées? Rien de pareil n’est advenu à ces sculptures qui, par la
faute de certaines préventions plus fortes que l’évidence résultant
de raisons historiques et artistiques, ont été expliquées jusqu’à ces
derniers temps d’une manière complètement erronée. En effet, les
auteurs qui ont fait mention successivement de ces œuvres, ne se
préoccupant guère des caractères extérieurs dont elles sont em-
preintes, ni de leur origine, n’ont su y voir qu’un monument de pro-
venance vénitienne, destiné à consacrer la gloire d’un guerrier ayant
servi sous les drapeaux de la République Sérénissime.
loading ...