Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 3. Per. 19.1898

Page: 508
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1898_1/0535
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LE CHATEAU DES COMTES DE GAND

e touriste qui traversait Gand il y a
quelques années, et que les hasards
de la promenade conduisaient jusqu’au
Vieux-Bourg, ne manquait pas de re-
marquer, entre les maisons pacifiques
de la place Sainte-Pharaïlde, un som-
bre portail féodal, flanqué de deux
grosses tours crénelées et qui dominait
les toitures environnantes de toute la hauteur de ses nierions massifs.
Si le voyageur, poussé par la curiosité, essayait d’obtenir quelque
renseignement d’un passant ou d’un habitant du quartier, on lui
répondait qu’il avait sous les yeux le fortin d’entrée de l'ancien châ-
teau des comtes de Flandre, ’s Granensteen, et que cette façade mas-
sive était le seul vestige qui restât de l’ancien manoir seigneurial.
Le même touriste serait assurément fort surpris de voir s’étendre
aujourd'hui des deux côtés de l’antique poterne, de longues courtines

1. Certains éléments de cet article ont été puisés aux sources suivantes :
Les Origines cle Gand, par M. de Vlaminck, étude publiée par le Bulletin de l'Aca-
démie royale de Belgique ; Le Château des Comtes de Gand, notice pour servir de
guide aux visiteurs des ruines, par Hermann van Duyse, conservateur du musée
d’archéologie de Gand ; Aperçu historique sur le Château des Comtes, par le
même ; Vieilles pierres (le château des comtes, l’abbave de Saint-Bavon, etc.),
par M. Arm. lleins. Les photographies du monument nous ont été obligeamment
transmises par M. Pli. Sacré, photographe, I, rue de la Calandre, Gand.
loading ...