Kircher, Athanasius ; Alquié, François Savinien d' [Transl.]
La Chine d'Athanase Kirchere: illustrée de plusieurs monuments tant sacrés que profanes, et de quantité de recherchés de la nature & de l'art — Amsterdam, 1670

Page: 46
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/kircher1670/0074
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
46

La Chine Illustre é

La Loy
est Divine.

rentes. 11 illustrapar Tes lettres dix mille
confins. Il delcouvroit les plus lécretes
pensécs des hommes comme si c'eust e-
sté un ssambeau lumineux : desorte qu'il
lilbit dans lame ce qu'elle pensoit, com-
me s'il eust veu dans une glace de mi-
roir. Il a resuscité le monde. Et don-
ne aux Nations Barbares une règle
de vivre, qu'elles ont ambrassée avec
plaisir.
XXIII. Voulant donner un Nom à
la Loy, il m'a esté impossible d'en trou-
ver d'autre que celuy de Loy Diuine,
& de luy en donner un autre que celuy
que je viens de dire, à raison de son e-
standue,de son excellence,& de la perfe-
ction qui s'estant sur tout. Les Roix ont
eu le pouvoir de dispolér leurs affaires
comme ils ont voulu ; Mais moy qui suis
un vassal, j e n'ay que celuy d'en saire le
récit: c'estpourquoy, j'ay essevé cette
Pierre pretieulè & riche à la louange de
la grande félicité.
ftiSSéc XX1V" °n a e^ev^ Cette Picrrc
en l'An sous le règne & l'Empire de nostre
782, grand Tarn, la séconde année de Kjeû
cium; c'està dire l'an du Seigneur 78 2.
le léptiesme jour du Mois d'autumne un
Dimanche, & dans le temps que Him
cm gouvernoit l'Eglilèdes Chinois. Un
Mandarin appelle Lin fièci yen' lequel
estoit rurnommé Ciao y cum , ou sélon
quelques uns Cbio y lam qui posïéde la
charge & remplit l'Office de Taicieù fie
fu Cari IQun qui en avoit eu la posséssion
avant luy a escrit de sa main ce qui est
sur cette table & sur cette Pierre.
Voyci l'explication de tout ce qui
est contenu & gravé sur ce marbre, &
la déclaration de tout ce que cette
Pierre contient, laquelle est d'autant
plus merveilleule & digne d'admira-
tion qu' elle enferme une Histoire &
un narré de tant & de si différentes cho-
ses dans un si petit espace, & avec si peu
de charafteres & 3e mots qu'ils ny en
a pas plus de mille hui£tante en nom-
bre. On a donné deux différentes in-

terprétations de cette eseriture : Mais
je puis dire que celle-cy est tout à fait
conforme à celle qui a esté saite à (Pe-
quin^ Se à celle que le <P. Micbaél Soime
a mis au jour , laquelle est très fidelle-
ment exposee, sélon le séns &laphrase
Chinoisé ; Quoyqu'elle semblc n'estre
pas fort Eloquente en nostre langue,
elle l'est neantmoins beaucoup, sélon
les plus habilles & les mieux disants
des Chinois, lesquels ont allure, qu'il
ne se pouvoit rien voir de mieux dit,
sélon le style, & la phrase du Païs.
On tire des conléquances, & des con-
jectures infaillibles de ce Monument;
que la Loy Chrestienne fût annoncée
la première fois dans l'Empire de la
Q>m, il y a plus de mille ans. On y
trouve par escrit l'honneur & la révé-
rence avec laquelle les Empereurs de ce
grand Estat ont receu cette divine Do-
ûrine 5 Comment, & en combien de
Provinces elle a esté promulguée j Com-
me quoy elle a sseuri pandant 150 ans,
& de quelle façon elles'est estanduè du-
rant ces années. Enfin, on y deseouvre
qu'elles persecutions elle a souffert par
deux différentes Fois 3 Desorte que fe
voyant milérablement accablée, & in-
censiblement ruinée, on n'en auroit ja-
mais eu aucun souvenir ny reconnu au-
cun vestige de ce qu' elle a esté , si on
n'en avoit gravé î'Histoire sur ce Monu-
ment, & cette illustre Pierre: Car à la vé-
rité on ne trouve rien dans les Chroni-
ques de cet Empire qui traitte de ces ma-
tières & tout ce qu'il y a,ce sont les noms
des Royx Mandarins qui regnoient
pourlors. La deseouvertedecet angu-
ste Pierre fût faite quelques années au-
paravant que les Pères Jesuistes arrivas
sent dans ce Païs. En quoy il paroit e-
vidammentque l'interprétation descho-
ses si belles, & si sublimes, avoit esté Laprovi
reservée à ceux , qui estant sçavants v2*f?
dans les sçiences humaines, dévoient *h
5 . 1 r deicou-
venir un jour annoncer la meime verte de
doctrine , qui avoit esté gravée sur ce c^rom
Mo-
loading ...