Kircher, Athanasius ; Alquié, François Savinien d' [Transl.]
La Chine d'Athanase Kirchere: illustrée de plusieurs monuments tant sacrés que profanes, et de quantité de recherchés de la nature & de l'art — Amsterdam, 1670

Page: Q
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/kircher1670/0017
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
R E F A C E
A V
C T E U R.
E te donne enfin mon Cher Le&eur l'ouvrage que je
t'avois promis dans le Catalogue de mes Livres, & je
t'en fais le present conformément à la promellè que je
t'en a vois donnée, animé de cette pensée que je ne sçau-
rois que te plairre dans ce rencontre ; puisqu'il y a dix
ans que je n'ay fait que ramaiTer tout ce qu'il a de plus
curieux &deplus remarquable nonsèuîeraent dans la Chi-
ne ; mais encore dans les royaumes voysins, touchant les antiquités, & les
superstitions dans Ielquelles toutes ces nations estoient îniserabîement enseve-
lies. Je puis dire que le premier de tous ceux qui m'ont fourni de belles ma-
tières sur ce sujet, est le P. Martin Martini de Trente qui a eserit l'Atlas Chinois,
lequel a estéautre-fois mon disciple privç pour les Mathématiques, & dont le*
lprit a&if & perçant la rendu un prodige de lêience en tout ce quejeluyay ap-
pris , & de qui je puis dire enfin qu'il s est acquis cette belle réputation parmi
les autheurs (sur tout ches les Escrivains Geografes & Astronomes) d'élire un
s] exact obier vateur de tout ce qui regarde les curiosités, les mœurs des peu-
ples ,& la nature des choies des pais dont nous parlons, qu'il n'a rien obmis du
tout. Voyla pourquoy il a crû estre obligé de rendre ceservice au monde sça-
vant, & à la Republique des lettres, de mettre au jour son Atlas,après avoir
tasché pendant un long temps de devenir tesmoin occuîaire de tout ce dont il
s estoit informé auparavant. Le i> qui a contribué beaucoup a faire mon ouvra-
ge, est le Pere Michel Boira Polonois, îequelaesté envoyé parleRoy&TEmpe-
reur de la Chine nommé Qonjlantin, & par sa Mere Hélène nouveljemement con-
vertie à la foyChrestienne (parle moyen du P. André Xavier Kossser natif du
païs d'Austriche,) au Souverain Pontife & au Vicaire de Jefm Qhrijl Innocent X-
Ce grand homme disje, n'a pas peu de part a ce livre comme vous le verres dans
la suittepar les admirables & recommandables choies qu'il a lailsées à la poste-
rite. Le Pcre Philippe Marin Génois, & Procureur du Jappon tient le troisjesme
rang, nonseulement pareequ'il m'a dit quantité de choses de sa propre bouche j
mais encore pareeque je me suis fort servi du livre qu'il a fait touchant ce qui re-
garde les millions des PP. delà Société de Jejiuâms le Jappon7 la Qnne, la Ton*
chine, & les autres Esiatsnouvellement deseouverts qui ont receu lesmesmes mis
dons. Autres deux Pères Allemands, dont l'un s'appelle le P. Jean Grubere natif
du pais d'Autriche, & l'autre le Pere HcnriRoth tous deuxillustres pour leur
expérience & leur sçavoir, ont suivi celuy que je vous ay desja nommé, lequel est
encore à Rome , & m'ont fourny tant &de si belles matières, que je puis dire
* * juscç*
loading ...