Kircher, Athanasius ; Alquié, François Savinien d' [Transl.]
La Chine d'Athanase Kirchere: illustrée de plusieurs monuments tant sacrés que profanes, et de quantité de recherchés de la nature & de l'art — Amsterdam, 1670

Page: 58
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/kircher1670/0086
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
5g La Chine
D'im. Il y a d'autres lettres qui sont
plus ressèntes que celles là, lesquelles
parlent de la mesme façon de ce Mo-
nument : elles ont esté faites en Macao le
11. de Novembre l'an 1627. On trou-
va les années payées une certaine efcnture
longue, & encienne en langue Chinoise,
Chaldaique, ou Syriaque, gravéefur u-
ne 'Pierre, par laquelle on reconnaît que la
Loy du Seigneur nojlre Dieu a eîlé annon-
L'Eyangi- cée a et Royaume environ ïan 636. Le
noncé marbre sut efcrit, & gravé en l'an 782.
chinel'an c eft d ^tre 14^' ans aP™s ^ publication de
636. cette tne/me Loy, qui attira un nombre in-
finy d'âmes à Dieu, qui fut cause de ï édif-
ication de beaucoup d'Eglises, & de l'essa-
blifsement de plusieurs Eve/ques par fon in*
troducîion dans l'Empire. On y trouve en-
core les noms de buitl Ityix qui faVon/oient
les Qbreftiens tout autant qu'il leur eslolt
■poffible. Quand à ce qui eft des Prédica-
teurs de la Loy , il ejl certain qu'ils font Ve-
nus de la Palejiine & des autres lieux Voy-
sins. Ce M~onument porte les (Principaux
Mljleres de noslre Religion &c. Comme on
le peut juger par ï infcrlptlon qu'on y Voit.
Le P. Boime & le Pere Martin (Daniel
(Bartole ont traitté fort au long de cet-
te matière. Je me suis persuadé qu'il
cstoit important de mettre icy Tlnscri-
ption Syriaque qu'on trouve sur ce Mo-
nument , dans les mesmes termes, &
les mesmes Chara&eres Strangeliques,
qu'ils sont efcrits & imprimés en Chi-
nois , & qu'il estoit bon d'y adjoûter une
explication de ce qu'ils lignifient, dau-
tant mieux que nos Pères Chinois,
en ont envoyé un imprime en Europe,
qui est la maitressè des langues comme
nous avons dk ; afin d'en avoir une
parfaite intelligence. J'espere que-
stant expliquées de la façon qu'elles le
sont; l'on viendra mieux à la connoiP
sance de nostre dessèin, Selon deseou-
vrira mieux Tannée, les noms, les Pais,
& les offices des Prédicateurs de la Loy
divine.
H y a deux sortes d'inseriptions des

Illustrée
noms Syriaques. La première est au
marge, & la deuxiesme est au Das du
Monument i & d'autant que celle- cy
contient Tannée auquel cette pierre
fut eslevée ; Nous commencerons Tex-
position de ces Chara&eres, comme il
suit.
Inscription Syriaque.
Adam IÇasiso Vcurapifcupo Vpapasl di-*
zlnîlan. Bejume Abo dabohotbo Mor Hanâ
Jesua fÇataliko Patr'wcbu. Besanath alf
utisaaln Vtarten diaVanoiè. Mor Jihtzad
JÇasiso Vcurapifcupo de Cumdan medinah
malcutho bar nïbhnapso Mdvs K^islso dmen
Balebb medintho Tahburjian Akim Lucho
hono Papa diBabon beh medabarnutbo dpba-
rukan V:aru^uismt dabhain daluat malcbe
àizïnlo.
Adam mefchamfchono (Bar Ildbu^adCu*
raphlscopo.
Mar Sargis IÇasisoy Vcurapiscupo.
Sarnifcbua IQislso.
Gabriel J^asiso Varcodiacun^ Vrijch albto
de Cumbdanudafrag.
Voy-cy l'explication de ces pa-
rolles.
Adam Prejlre, Arcbipressre , & Papal
de Zinofian, c'est à dire du Pays de la
Qhlne (remarqués icy que Stan en lan-
gue Indiene lignifie Région ; C'est
pourquoy Hindoftan, ou Indossan, Si-
noîlan, Turkijlan , ou Turhiîlan , &
d'autres semblables noms, signifient la
mesme chose , sçavoir le Pays des In-
diens , des Qblnois, & des Turcs ; De
la mesme façon que T Allemagne est
dite communément Friejland, Franc-
keland, &rc. pour exprimer les régions
& les Royaumes de Frije, & de Fran-
ce ; desorte que, toutainsy que les Alle-
mends ont le terme de l'And en usàge,
de mesme les Indiens ont celuy de Stau.
Afin d'exprimer toute sorte de con-
trées.
loading ...