Kircher, Athanasius ; Alquié, François Savinien d' [Transl.]
La Chine d'Athanase Kirchere: illustrée de plusieurs monuments tant sacrés que profanes, et de quantité de recherchés de la nature & de l'art — Amsterdam, 1670

Page: 264
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/kircher1670/0319
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
La Chine Illustrée


plume frisee, qui couvre tout le corps
de ces oysèaux, d'où vient qu'on la
prend pour de la laine ; parcequ'elle
en porte la figure : en quoy on fait la
mesmechose, par rapport à ces poules,
qu'on en fait par raport au lin incom-
bustible, dont on appelle le poil & la
raclure Laine. La raison que j'en don-
ne est ; que comme c'est l'ordre de la
nature que les oysèaux naissent avec
les plumes, & les animaux avec la lai-
ne: (autrement ce seroit une révolution
tout à sait extraordinaire des choses
natureîes dans Je monde ; parceque le
principe qui donne les plumes aux oy-
sèaux , ne peîit pas produire de la lai-
ne contre son naturel, ny celuy qui
produit la laine aux animaux, donner
des plumes contre l'ordre de Fespece

des oysèaux : car ce sèrbit une choie
monstrueusè : ) ainsi on ne peut pas
dire que ces poules portent vérita-
blement de la laine ; parceque de leur
nature , elles sont du genre volatil &
du nombre des oysèaux. Tout homme
qui prendra la peine de peser attenti-
vement les loys delà nature, & lesrai-
sons que j'ay apportées cy dessus, sera
sans doute de mon sentiment, & croira
d'autant mieux ce que je dis, s'il fait re-
sseétion à ce que s ay racomté cy des
sus des chats volants. Il y a une autre
sorte de poules qu'on nomme JeH, les-
quelles sont mises au nombre de celles
qui portent la laine : celles-cy se trou-
vent dans pluOeurs Provinces dehCbi'
ne, comme a Corea,zÇhenfi, à Qimmfi-,
& suries hautes montagnes de ce pais.

loading ...